Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

300 gendarmes mobilisés à Grostenquin pour encadrer le rassemblement de la mission évangélique Vie et Lumières

vendredi 14 août 2015 à 10:47 Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord

Le préfet de Moselle a présenté jeudi le dispositif de sécurité qui encadrera le rassemblement à partir du 23 août. Quelque 30.000 gens du voyage sont attendus sur le tarmac de l’ancienne base aérienne de l’Est mosellan.

Entrée Grostenquin
Entrée Grostenquin © Radio France - Thomas Jeangeorge

C’est la deuxième fois que l’ancienne base aérienne de l’Otan à Grostenquin va accueillir les membres de la mission évangélique "Vie et Lumières". Mais le contexte a changé par rapport à 2006, date du dernier rassemblement des gens du voyage en Moselle. Les militaires ont quitté la base et une zone Natura 2000 a été créée à proximité du site. C’est pourquoi l’Etat a décidé de muscler son dispositif.

Des cavaliers de la Garde républicaine

Sur place, plus de 7 km de barrières et de grillages ont déjà été installés pour éviter toute intrusion sur la zone humide sensible toute proche. D’anciens blindés ont été aussi mis en sécurité. Et des grumes de bois ont été installées sur le tarmac pour inciter les gens du voyage à ralentir et ainsi éviter d’éventuels rodéos routiers.

Dans un hangar tout proche, la gendarmerie va prochainement installer un PC de commandement. Des maîtres-chiens et des cavaliers de la Garde républicaine vont également les rejoindre. Un hélicoptère se tiendra prêt si besoin. Le gros des forces de l’ordre sera mobilisé à l’extérieur de la base, pour sécuriser les axes routiers menant à la base. Avec près de 8000 caravanes attendus sur le site à partir du 23 août prochain, les gendarmes s’attendent à de gros problèmes de circulation. Le préfet de défense précise notamment que 2600 caravanes stationnent déjà dans le quart nord-est du territoire.

Conférence Grostenquin - Radio France
Conférence Grostenquin © Radio France

La sécheresse inquiète les agriculteurs

Outre d’éventuels bouchons, ce que redoutent les autorités mais aussi les nombreux agriculteurs riverains du site, c’est la sécheresse. Ils redoutent d’éventuels départs de feu . Les pompiers vont donc installer sur le site un poste de secours avancé. L’agence régionale de santé va aussi dépêcher sur place des médecins, des infirmiers et des bénévoles de la Croix rouge. Les hôpitaux de la région ont été aussi placés en état de pré-alerte.

La prudence des élus, la confiance des gens du voyage

Président de la communauté de communes du centre mosellan, Claude Bitte salue les efforts déployés par l’Etat pour sécuriser et encadrer le rassemblement de la mission évangélique. Mais l’élu local préfère rester sur ses gardes. Il garde un souvenir mitigé de la précédente édition, en 2006, et rappelle notamment que les gens du voyage ont laissé à l’époque quelques factures impayées.

Le porte-parole des gens du voyage, Joseph Charpentier veut de son côté rassurer la population et les maires du secteur. Ce pasteur explique notamment qu’il a remis à l’Etat, un chèque de caution de 100 000 euros, pour couvrir d’éventuels dégâts et dégradations sur le site. Si le rassemblement débute officiellement le 23 août prochain, les premières caravanes sont attendues à Grostenquin le 20 août, pour l’installation du grand chapiteau.

Char Grostenquin - Radio France
Char Grostenquin © Radio France - Thomas Jeangeorge