Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

300 personnes manifestent pour dénoncer la délinquance à Palavas-les-flots

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Qu'ils soient habitants à l'année ou touristes habitués de Palavas-les-flots, ils étaient environ 300 vendredi soir à manifester leur ras le bol. Tous considèrent que les incivilités se multiplient depuis le début du déconfinement dans la station balnéaire.

Les manifestants ont fait une marche pour dire Stop à la délinquance à Palavas-les-flots
Les manifestants ont fait une marche pour dire Stop à la délinquance à Palavas-les-flots © Radio France - Claire Moutarde

300 personnes environ ont manifesté ce vendredi soir à Palavas-les-Flots. Une marche qui a commencé à 19 heures devant la police municipale pour exprimer leur ras le bol face aux incivilités, rodéos de voitures et de motos dans les rues en pleine nuit, musique trop forte sur la plage et des déchets jetés n'importe où. 

C'est le bordel tous les soirs - Gilles habitant de Palavas depuis 50 ans

Qu'il soient habitants de Palavas ou touristes habituels, ils demandent aujourd'hui plus de répression de la part de la police de la ville et des gendarmes. Gilles vit à Palavas depuis 50 ans, il est jouteur et il en a marre "c'est le bordel tous les soirs, les rodéos, des bagarres, nous on est dans notre village et on veut que tout soit bien. Tout le monde peut s'amuser, c'est les vacances, mais il faut qu'il y ait du respect. Il faut que ça cesse." Ce sont les déchets laissés dans les rochers et sur les plages qui gênent le plus Guilhem, pêcheur amateur qui vit à Palavas avec ses deux enfants de 11 et 18 ans. Pour eux, il aimerait que la ville retrouve un peu de sérénité "ce sont les tensions, les engueulades entre riverains. C'est le climat qui me dérange." Ce qui est douloureux pour Cathy qui s'est installée avec sa mère depuis 3 ans, ce sont les nuits sans sommeil "toutes les nuits, les gens se réunissent, ce sont des feux d'artifice à 3 heures du matin, ils font caca dans les rues, ils percent les pneus des voitures, et ils sont tous le long de la plage en train de se gazer avec les capsules de protoxyde d'azote. On en a marre, on voudrait dormir. Il y a des gens qui travaillent, même à Palavas."

Les jeunes veulent se défouler. C'est très difficile à réguler - Christian Jeanjean, maire de Palavas-les-Flots

La mairie a renforcé la présence des policiers municipaux et fermé les grands axes la nuit, Christian Jean jean le maire, comprend le désarroi de habitants mais relativise. La ville accueille 80 000 personnes en ce moment, c'est 30 % de plus qu'un été habituel et le contexte est particulier avec la crise sanitaire "les jeunes viennent se défouler. Il ne faut pas oublier que les boîtes de nuit sont fermées, toutes les fêtes ont été supprimées, les férias, les feux d'artifice. Il faut qu'on y mette tous un peu du nôtre. On fait tout ce qu'il faut, mais c'est très difficile à réguler. Cet été 2020 est spécial."

300 personnes environ ont marché pour dénoncer la délinquance à Palavas

Cathy, habitante de Palavas depuis 3 ans aimerait bien pouvoir dormir la nuit

Christian Jeanjean, maire de Palavas admet les incivilités mais relativise

Choix de la station

À venir dansDanssecondess