Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il faut une unité républicaine" : l'appel de Castelroussins lors de l'hommage à Samuel Paty

-
Par , , France Bleu Berry

Cinq jours après l'assassinat de Samuel Paty, un hommage national était rendu à cet enseignant. À Châteauroux, ce sont plus de 300 personnes qui se sont rassemblées sur la place de la République.

Environ 300 personnes se sont rassemblées sur la place de la République à Châteauroux
Environ 300 personnes se sont rassemblées sur la place de la République à Châteauroux © Radio France - Jérôme Collin

Une minute d'applaudissements nourris et une Marseillaise. À Châteauroux, l'émotion était vive à la fin de la cérémonie pour l'hommage national à Samuel Paty. Cinq jours après l'assassinat de cet enseignant à Conflans-Sainte-Honorine, pour avoir montré deux caricatures de Mahomet en classe, les Castelroussins se sont à nouveau réunis. Dimanche 18 octobre, 1 500 personnes avaient participé à un premier rassemblement. Ce mercredi, ils étaient environ 300 sur la place de la République.

De nombreux élus locaux étaient présents. Le maire de Châteauroux, Gil Avérous, s'est exprimé
De nombreux élus locaux étaient présents. Le maire de Châteauroux, Gil Avérous, s'est exprimé © Radio France - Jérôme Collin

Sur l'estrade installée devant la mairie, de nombreux élus locaux sont présents. C'est d'abord un lycéen qui prend la parole, récitant un poème de Paul Eluard. Le maire de Châteauroux s'exprime à son tour. Gil Avérous rend hommage à l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale. "Nul doute que de nombreux Samuel Paty se trouvent dans les écoles de Châteauroux", salue le maire, insistant sur la nécessité d'agir "face à l'obscurantisme".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des enseignants et d'anciens élèves dans la foule

Dans la foule, Nicolas a croisé son ancienne professeure d'espagnol au collège. "Les professeurs sont là pour nous enseigner leur savoir. Je les remercie, je leur dis de continuer, de ne rien lâcher", explique le jeune homme. "Je comprends le sentiment d'insécurité qu'ont les profs. Ce qui est arrivé à Samuel Paty peut malheureusement arriver ailleurs. Il faut une unité républicaine pour dire non, pour ne pas reculer, pour ne pas céder", ajoute-t-il.

Parmi les personnes réunies à Châteauroux, il y a aussi des enseignants. Jean-Charles a été formateur de français et d'histoire-géographie. "Il faut qu'on passe à l'action. Un pauvre enseignant qui se fait tuer au pied de son collège parce qu'il enseigne, parce qu'il transmet, ça n'est pas possible. La barbarie ne doit pas exister dans notre pays", insiste-t-il. Il est venu en famille, avec sa femme et ses enfants. "C'est nécessaire d'être présent ce soir pour montrer notre soutien face à ce crime abject. Je veux transmettre la citoyenneté à mes enfants, ces moments importants de rassemblements. On en parle à la maison, on échange sur ce qui s'est passé", précise-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess