Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

3000 euros d'amende pour la militante islamophobe Christine Tasin

vendredi 8 août 2014 à 18:42 Par Soline Demestre, France Bleu Belfort-Montbéliard

La militante islamophobe belfortaine Christine Tasin a été condamnée ce vendredi matin par le tribunal correctionnel de Belfort à 3000 euros d'amende dont 1500 avec sursis pour ses propos contre l'Islam, prononcés publiquement le 15 octobre 2013 lors de l'Aïd el Kébir.

Tribunal de Belfort
Tribunal de Belfort © Creative commons - Rom3721

Le 15 octobre dernier, lors de l'Aïd el Kébir, Christine Tasin , enseignante à la retraite et présidente de l'association nationaliste Résistance Républicaine, avait affirmé : "Je suis islamophobe et fière de l'être. L'Islam est une saloperie et un danger pour la France ".

Elle avait tenu ces propos lors d'un échange public avec Olivier Benamirouche , le président de la Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie, devant l'abattoir mobile installé pour l'Aïd place Robespierre à Belfort.

La Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie avait porté plainte, tout comme l'Association des Musulmans du Territoire de Belfort .

Au procès, Christine Tasin persiste et signe

Le 2 juillet 2013 lors de son procès, Christine Tasin avait réitéré. Elle était arrivée habillée en bleu, blanc, rouge et avait complètement assumé ses propos. 

Le procureur de la République de Belfort avait requis 3 mois de prison avec sursis et 3000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale.

Le tribunal n'a donc pas suivi puisque Christine Tasin est finalement condamnée à 3000 euros d'amende dont 1500 avec sursis.

La déception pour les plaignants

Pour Ali Sahab , le président de l'association des Musulmans du Territoire de Belfort, c'est une déception : "Le jugement n'est pas à la hauteur de ce qu'on attendait. Ce qui s'est passé est un acte inadmissible. Je pense que Mme Tasin va aller encore plus loin avec ce jugement ."

Ali Sahab

Déception aussi pour Moustapha Mansour , le vice-président de la Coordination contre l'Islamophobie et le Racisme. Pour lui, Christine Tasin cherche à diaboliser les Musulmans : "La figure du Juif des années 30 qui était diabolisé et criminalisé a été aujourd'hui remplacée par la figure du Musulman."

Mustapha Mansour

Christine Tasin fait appel

Pour Christine Tasin, au contraire, sa condamnation n'est pas justifiée. Elle va même jusqu'à s'en prendre à la justice : "Ce jugement est inacceptable. Il a été rendu par un tribunal islamique. La loi française ne permet pas le délit de blasphème alors que la loi islamique interdit la critique de l'islam donc les juges ont choisi d'appliquer une loi qui n'existe pas dans le code civil ou dans le code pénal français ."

Christine Tasin estime aussi que s'en prendre l'Islam ce n'est pas s'en prendre aux Musulmans. Elle se dit même militante anti-raciste. 

Christine Tasin

Christine Tasin compte maintenant faire appel.