Société

3003 Limougeauds sont morts pour la France pendant la guerre 14-18. Un Mémorial virtuel leur est dédié.

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin jeudi 10 novembre 2016 à 18:52

Le monument aux morts de la première guerre mondiale à Limoges ne porte aucun nom
Le monument aux morts de la première guerre mondiale à Limoges ne porte aucun nom © Radio France - Françoise Ravanne

La ville de limoges a entrepris un travail de recherche de deux années pour rendre hommage aux soldats de Limoges disparus pendant la Grande Guerre. Sur son site internet on peut désormais trouver la liste des soldats tués et les lieux où ils sont tombés. Un travail pour les sortir de l'oubli.

Ils sont 3003 à avoir été recensés, 3003 hommes nés ou résidant à Limoges lorsque la guerre a éclaté et qui ne sont jamais revenus du Front. C'est parce que leurs noms ne figuraient sur aucun monument en tous cas pas sur celui de la place Jourdan pourtant dédié aux soldats morts pendant la première guerre mondiale que l'idée a germé dans la tête de Rémy Viroulaud, l'adjoint au maire en charge des anciens combattants . "Il fallait réparer un oubli" explique l'élu de Limoges et en lançant des recherches avec les archives municipales et le réseau Canopé de l'Académie de Limoges " Nous nous sommes aperçus qu'aucune liste des soldats de notre ville morts entre 1914 et 1918 n'avait été établie, c'était une double carence" ajoute Rémy Viroulaud.

Deux années de recherche pour livrer les secrets sur ces enfants de Limoges morts pour la France

Le mémorial virtuel après deux ans de recherche est désormais opérationnel sur le site de la ville de Limoges et en tapant le nom de chacun des soldats on peut connaitre la date de son décès, son régiment, les circonstances de sa mort ou encore sur quelle partie du front il est tombé. Les recherches permettent aussi de savoir que 59 % de ces soldats limougeauds sont morts face à l'ennemi, que 19 % ont succombé à leurs blessures ou encore que 7 % d'entre eux ont été portés disparus.

"Nous voulons maintenant graver leurs noms sur la pierre".

Ce mémorial virtuel à consulter sur la toile n'est qu'une première étape. La ville de Limoges a lancé un appel d'offres pour réaliser une stèle qui serait installée également place Jourdan à proximité du Monument aux morts qui, lui , est en cours d'inscription à l'inventaire des monuments historiques. Rémy Viroulaud espère que cette future stèle sortira de terre rapidement car il souhaite que les 3003 noms soient enfin gravés sur la pierre pour le 11 novembre 2018 soit cent ans après la fin de la Grande Guerre.