Société

"343 fraudeuses" publient un manifeste pour l'ouverture de la PMA à toutes les femmes

Par Julie Guesdon, France Bleu vendredi 6 juin 2014 à 10:47

GPA, PMA : le gouvernement ne veut pas les légaliser, rappelle lundi Manuel Valls
GPA, PMA : le gouvernement ne veut pas les légaliser, rappelle lundi Manuel Valls © MaxPPP

Un an après l'adopte du mariage pour tous, Libération publie le manifeste de "343 fraudeuses" qui réclament l'accès à la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes, l'adoption pour les couples homosexuels et l'égalité de reconnaissance des droits de parentés des couples homosexuels.

Plus d'un après l'adoption de la loi autorisant deux personnes de même sexe à se marier, les inégalités familiales entre les couples homosexuels et hétérosexuels sont remises sur le tapis . Le quotidien Libération a publié ce vendredi le manifeste des "343 fraudeuses", en référence aux "343 salopes" qui avaient, en 1971, affirmé avoir eu recours à une IVG alors même que l'avortement était considéré comme un délit.

Pas de débat autour de la PMA ?

En France, la PMA n'est ouverte qu'aux couples hétérosexuels . Dans la loi votée l'an dernier, l'accès à la PMA et à l'adoption par les couples hétérosexuels n'avait pas été débattu, repoussé à une date ultérieure. Mais en février dernier, lors des discussions sur la loi famille , la discorde était de mise au sein de la majorité. Alors ministre de l'Intérieur, Manuels Valls avait alors déclaré que le gouvernement ne souhaitait débattre ni sur la PMA, ni sur la GPA. Suivant cette directive, le groupe socialiste à l'Assemblée avait renoncé à présenter un amendement dans le cadre de ce texte de loi;

Dans ce manifeste, plus de 400 femmes , indiquant nom, prénom et adresse électronique, ont déclaré avoir eu recours à une procréation médicalement assistée à l'étranger.

Le droit d'avoir des enfants pour toutes les femmes, sans discrimination

Verbatim du manifeste : 

"Chaque année, des milliers de femmes ont recours à une PMA à l’étranger dans le but de fonder une famille.

D’autres le font dans des conditions dangereuses pour leur santé en raison de l’exclusion à laquelle elles sont condamnées alors que cette même intervention est autorisée en France pour les couples hétérosexuels.

Je déclare que je suis l’une d’elles. Je déclare avoir eu recours à une insémination avec donneur afin de fonder une famille.

Nous réclamons l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, sans discrimination . Nous réclamons que la loi ouvrant l’adoption aux couples de même sexe soit appliquée partout en France.

Nous réclamons l’égalité entre couples homosexuels et hétérosexuels pour l’établissement de la filiation de leurs enfants.

Nous réclamons que tous les enfants de France puissent bénéficier des mêmes droits et que cessent immédiatement les discriminations dont sont victimes les enfants élevés dans les familles homoparentales."

gpa  - Aucun(e)
gpa