Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

35 ans après la mort de Balavoine, cette périgourdine est toujours aussi fan

-
Par , France Bleu Périgord

Il y a 35 ans, le chanteur Daniel Balavoine disparaissait dans un accident d'hélicoptère en pleine course du Paris-Dakar le 14 janvier 1986. Il avait 33 ans. Le choc pour toute une génération de Français pour qui Balavoine était une idole. C'est le cas de Corinne, une fan périgourdine.

Corinne se souvient encore de la disparition du chanteur
Corinne se souvient encore de la disparition du chanteur © Radio France - Flavien Groyer

"Sa mort, je m'en souviens comme si c'était hier !" assure Corinne rencontrée sur le marché de Périgueux. "Je suis infirmière à domicile et quand je suis arrivée chez mon client, j'étais déconfite. C'était dur ce jour-là. On arrive pas à le croire". A l'époque, elle a alors 25 ans. Sa voix la touche et son caractère aussi : "un écorché vif" comme elle dit.  Depuis, elle écoute encore Daniel Balavoine : "Mes enfants m'ont fait cadeau pour mes 60 ans d'un tourne-disque rétro où je peux mettre  mes disques ! C'est des moments vraiment très bien" confie Corinne. Et quand on lui demande de chanter, elle n’hésite pas et choisit un de ses morceaux préférés : "Tous les cris, les S.O.S", un titre sorti en 1985. Elle poursuit :"Une chanson m'interpelle aussi "Partir avant les miens". Il avait anticipé le fait de partir avant ses proches. Elle a une signification. Il y a aussi la chanson "Aimer est plus fort que d'être aimé". C'est fort comme phrase".  

Le témoignage de Corinne

Corinne se souvient aussi de la facette engagé du chanteur : "S'il était encore en vie, je me demande comment il pourrait réagir en voyant tout ce qu'il se passe. Ce qu'il disait ça percutait souvent mais ce n'était pas innocent. Il y avait un fond de vérité ". 

Il y a des choses qu'il dénonçait qui nous franchement pas changé - Corinne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess