Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

3000 manifestants à Caen à l'appel de la CGT

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ce mardi 5 février, 3 000 personnes se sont rassemblées place Fontette à Caen. Le cortège était composé de lycéens, d'étudiants, de salariés du public et du privé. Ils ont été rejoints par un cortège de gilets jaunes. Certains espèrent une convergence des luttes.

3000 manifestants dans Caen à l'appel des syndicats
3000 manifestants dans Caen à l'appel des syndicats © Radio France - Marianne Yotis

A l’appel de la CGT, plusieurs syndicats et organisations lycéennes et étudiantes se sont rassemblées ce mardi 5 février place Fontette à Caen. Un appel à la grève illimité est lancé. 

Gilets jaunes et syndicats ont défilé ensemble

500 gilets jaunes sont partis de la place du théâtre à 10h30. Ils ont rejoint la place Fontette où se rassemblaient les syndicats et les manifestants. Un appel commun à la grève générale dans tous les secteurs est lancé. 

Une lutte qui converge avec celle des Gilets Jaunes présents en nombre. L'augmentation du pouvoir d'achat et la hausse des salaires fait en effet partie des demandes avancées par le mouvement depuis le 17 novembre. 

"Il faut remettre nos revendications sur tout ce qu'on entend des Gilets Jaunes et ce qu'on disait déjà nous avant c'est à dire améliorer les salaires, les conditions de travail et les pensions" confie Philippe Aubry secrétaire du syndicat Solidaires à Vire. Il a d'ailleurs enfilé un Gilet Jaune pour manifester.

Les manifestants se rassemblent progressivement place Fontette derrière les banderolles des syndicats
Les manifestants se rassemblent progressivement place Fontette derrière les banderolles des syndicats © Radio France - Marianne Yotis

Les demandes : une augmentation des salaires aussi bien dans la fonction publique que dans le secteur privé. Dans le privé d’ailleurs, pas de préavis à déposer pour faire grève. 

«Cet après-midi, on va faire un tour dans les usines pour appeler les salariés à bloquer et arrêter l’activité » annonce Kamel Bentoumik, délégué CGT à l’usine Peugeot-Citroën de Cormelles le Royal. «On n'a pas eu d’augmentation de salaires depuis 6 ans, on fabrique des voitures qu’on a même plus les moyens d’acheter, donc ce qu’on veut c’est une hausse de salaires de 400 euros » ajoute-t-il.

Le cortège s’est ensuite rendu devant la préfecture. Les prises de paroles des représentants, des lycéens et étudiants se sont succédées. 

A partir de 12h30 les manifestants se sont séparés en groupes. Une partie a bloqué deux des quatre ponts enjambant l’Orne avant de se rendre sur la presqu’île. D’autres sont retournés devant la préfecture pour continuer le mouvement. 

Les manifestants ont bloqué deux ponts de l'Orne pendant près d'une heure avant de se rendre sur la presqu'île
Les manifestants ont bloqué deux ponts de l'Orne pendant près d'une heure avant de se rendre sur la presqu'île © Radio France - Marianne Yotis

Aucun véhicule ne partant dans l'après-midi, les manifestants sont retournés dans le centre-ville ou sur le périphérique pour un autre blocage avant d'être dispersés par les forces de l'ordre. Après plus de 6 heures de marche la manifestation est stoppée. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue mais pas de date annoncée selon les syndicats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu