Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

35e campagne des Restos du cœur : "50% des gens qui fréquentent les Restos ont moins de 26 ans"

-
Par , France Bleu Bourgogne

France bleu partenaire des Restos du cœur pour la 35e campagne d'hiver qui démarre ce mardi, présent déjà auprès des 600 bénévoles et des bénéficiaires toujours plus nombreux et toujours plus jeunes en Côte-d'Or. Le président des Restos dans notre département Jean-Denis Barroy est notre invité.

Jean-Denis Barroy, président des Restos du Coeur en Côte-d'Or
Jean-Denis Barroy, président des Restos du Coeur en Côte-d'Or © Radio France - Arnaud Racapé

Les jeunes, premiers bénéficiaires

Le chiffre peut paraître incroyable, et pourtant, "il est vrai", indique le président des Restos en Côte-d'Or Jean-Denis Barroy : la moitié des bénéficiaires de l'association sont des jeunes. "Ce sont nos statistiques : 50% des gens qui fréquentent les Restos ont moins de 26 ans. Pas seulement des étudiants, il y aussi des tas de gens qui sortent du système scolaire sans diplôme, sans qualification, beaucoup d'étudiants pauvres, d'étudiants étranger,s et puis les enfants des parents qui viennent aux Restos du Cœur. Tout cela c'est compliqué, parce que les aides, sociales, on n'y a pas droit avant 25 ans."

Vers une stabilisation du nombre de bénéficiaire ?

Environ 14.000 bénéficiaires inscrits, un million de repas servis : voilà pour les chiffres impressionnants concernant notre petite Côte-d'Or. Un triste record qui date de 2018. Serra-t-il battu cette année encore ? Pas si sûr pour Jean-Denis Barroy : "probablement pas, on est plutôt dans un phase de stabilisation, on a accueilli sur les deux campagnes précédentes, à peu près le même nombre de personnes. Sauf que les deux années antérieures avaient vu une énorme augmentation des bénéficiaires, surtout l'été, et surtout sur les centres urbains, à Dijon notamment."

Stabilisation ou pas, les Restos demeurent donc indispensables :  "35 ans c'est vrai que c'est impressionnant !", souligne Jean-Denis Barroy. "On essaie de perpétuer la petite idée de Coluche, de donner à manger à ceux qui ont faim. C'est un 'succès' puisque d'année en année, on a grossi pour atteindre au niveau de l'association quelque chose d'indispensable. Mais au niveau moral, c'est un énorme échec. La pauvreté n'a jamais cessé d'augmenter, la précarité aussi." 

Le centre de Chenôve manque de bras

Il y a donc 600 bénévoles en Côte-d'Or, pour 24 centres au total. Pas de crise de la main-d'oeuvre donc, sauf pour un centre : "On ne se plaint pas, il faut toujours penser à recruter, à étoffer les équipes, préparer le renouvellement. Mais on a juste un centre qui a du mal à recruter, c'est celui de Chenôve. Donc si on peut lancer un appel, c'est parfait !"

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu