Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

37.200 foyers sans électricité en Loire-Atlantique après une action de la CGT Énergie

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Ce jeudi matin, une panne d'électricité a touché des milliers de foyers dans la région nantaise, suite à deux incidents sur des lignes à haute tension. Une action des opposants à la réforme des retraites, revendiquée par la CGT. RTE annonce son intention de porter plainte.

Des lignes à haute tension (Illustration)
Des lignes à haute tension (Illustration) © Radio France - Alexandre Chassignon

Pas de courant au réveil pour des milliers de foyers, ce jeudi matin, en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire. Deux incidents sur des lignes à haute tension ont entraîné des coupures d'électricité. 

Deux incidents distincts

Le premier, à 5h45 à Saint-Florent-le-Vieil, près d'Ancenis, a privé 6.200 foyers d'électricité

Une heure plus tard, vers 6h45, un deuxième problème a entraîné des coupures de courant pour 37.200 foyers, principalement dans le Vignoble. Des foyers de Saint-Julien de Concelles, Vallet, la Boissière-du-Doré, le Landreau ou encore Ancenis ont été touchés. Tout est revenu à la normale vers 8h et demi. 

La CGT Mines Energie revendique les coupures

Dans les deux cas, RTE, qui gère le réseau à haute tension, a constaté des intrusions dans ses installations. La Fédération Mines Energie CGT revendique ces actions, dans le cadre de l'opposition à la réforme des retraites. "Depuis plusieurs semaines, il y a des perturbations dans plusieurs secteurs, y compris le secteur de l'énergie, justifie Frédéric Wallet, responsable syndical CGT Énergie en Loire-Atlantique. Ce sont des coupures qui durent une à deux heures au maximum, alors oui il peut y avoir une gêne, mais ça reste limité". 

RTE, de son côté, se dit attaché au droit de grève, mais l'entreprise condamne ces actions "qui pénalisent les clients". L'entreprise annonce qu'elle va porter plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess