Société

40 ans de combat pour l'UFC Que Choisir en Côte-d'Or

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne dimanche 2 octobre 2016 à 6:00

L'association au service des consommateurs fête ses quarante ans en Côte-d'Or
L'association au service des consommateurs fête ses quarante ans en Côte-d'Or © Radio France - Stéphanie Perenon

L'UFC Que Choisir en Côte-d'Or a quarante ans ! L'association au service des consommateurs, est devenue un interlocuteur incontournable, en particulier grâce à ses agréments, justice et environnement, obtenus en 1978 et 2001. Deux dates marquantes dans son histoire.

Les combats menés ont été nombreux en quarante ans, mais l'un des plus importants, c'est d'avoir obtenu l'agrément judiciaire en 1978! Pour Pierre Guille qui préside l'association depuis 2004, "c'est le premier agrément pour ester en justice. Il est renouvelé tous les cinq ans. Même chose pour l'agrément environnement, que nous avons obtenu en 2001. Ces agréments nous permettent d'intervenir au nom des consommateurs en tant que partie civile au pénal. On a ainsi pu défendre en 2005, les consommateurs qui avaient connu des soucis avec l'opérateur Free., mais aussi plus récemment nous avons représenté l'intérêt collectif des consommateurs dans des affaires de fraude aux vins."

Pierre Guille, président UFC Que Choisir 21

Pierre Guille préside l'UFC Que Choisir en Côte-d'Or depuis 2004 - Radio France
Pierre Guille préside l'UFC Que Choisir en Côte-d'Or depuis 2004 © Radio France - Stéphanie Perenon

Un consommateur devenu un consomm'acteur

Mais l'association n'est pas la seule à avoir évolué, le consommateur a lui aussi beaucoup changé. Il est plus avisé et " c'est devenu un consomm'acteur " dit Pierre Guille. Pour le président de l'UFC Que Choisir, "ça veut dire qu'il est plus attentif dans ses achats, par rapport au prix mais il prend aussi en compte environnement, le recyclage, la possibilité de faire réparer plutôt que de racheter." Autre changement selon lui, on voit aujourd'hui plus de consommateurs qui préfèrent louer des appareils, même de l'électroménager, plutôt qu'acheter car il y a la garantie est là et puis il n'y a pas le coût d'acheta au départ".

Pierre Guille, président UFC Que Choisir 21

En revanche, Pierre Guille est plus sceptique sur les actions de groupe, qui avaient suscité beaucoup d'espoir au niveau national. D'ailleurs la première action de groupe a été lancée par l'UFC que Choisir au niveau national, une action contre Foncia mais, pour lui cela donne des procédures très longues, avec beaucoup d'aller-retours. Et d'ajouter "on sent très bien que la justice n'est pas favorable aux actions de groupe, ce qui explique que certaines de ces actions n'ont toujours pas abouti comme celles menées contre Foncia.

En attendant si vous voulez joindre l'association à Dijon et connaitre leurs horaires de permanence, c'est ici.