Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

400 kilomètres à pied, de l'Eure jusqu'à Verdun, pour le centenaire de l'Armistice

mardi 30 octobre 2018 à 17:52 Par Adrien Beria, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Patrick De Bièvre, passionné par la Première guerre mondiale, s'est lancé un défi : rallier, à pied, Verdun, dans la Meuse, vêtu comme un Poilu. Soit 400 kilomètres à pied pour assister aux commémorations de l'Armistice, le 11 novembre.

Patrick De Bièvre au départ, en tenue, soutenu par une vingtaine de personnes
Patrick De Bièvre au départ, en tenue, soutenu par une vingtaine de personnes © Radio France - Adrien Beria

Vieux-Port, France

Si vous croisez sur une route un homme habillé en Poilu, vous n'hallucinez pas. Il s'agit de Patrick De Bièvre. Ce préparateur de travaux en chaudronnerie et tuyauterie, qui habite à Vieux-Port (Eure), entreprend un périple : rejoindre Verdun, dans la Meuse, à pied. Soit une marche de près de 400 kilomètres, pour fêter les commémorations de l'armistice de 1918.

Il a donc décidé de faire ce voyage habillé comme les soldats de l'époque: manteau en laine bleu, ceinture en cuir pour ranger les cartouches, besace en toile, sac à dos avec une gamelle en aluminium. Il n'y a que les chaussures qui ne font pas vraiment "d'époque". 

Il a reproduit à l'identique une tenue de soldat de 1916 - Radio France
Il a reproduit à l'identique une tenue de soldat de 1916 © Radio France - Adrien Beria

Une marche pour se souvenir

Pourquoi fait-il cela ? Patrick De Bièvre, 54 ans, explique être "passionné" par la 1ère guerre mondiale, cette époque et "ses valeurs". Cela a commencé par une visite sur le champ de bataille de Verdun, à l'âge de 8 ans, avec son père. Choqué, "marqué à vie" par les trous d'obus et les cimetières militaires qu'il y a vus.

Il rallie donc Vieux-Port à Verdun pour que l'histoire et le combat des Poilus ne tombent pas dans l'oubli. "Je veux simplement me souvenir de ce que cette génération a subi", explique-t-il. 

"Je veux bien me faire mal pendant 10 jours. Ce ne sont pas 4 ans de guerre", ironise Patrick De Bièvre, pour justifier sa démarche. 

Du monde au départ pour le soutenir 

Il est parti mardi 30 octobre, vers 8 heures et demie  encouragé par une vingtaine de personnes. Des amis, des voisins, mais également des Anciens combattants. Touchés, eux aussi, par ce devoir de mémoire, que Patrick De Bièvre veut incarner.

Michel a amené les médailles obtenues par son père durant la 1ère Guerre Mondiale  - Radio France
Michel a amené les médailles obtenues par son père durant la 1ère Guerre Mondiale © Radio France - Adrien Beria

Il compte arriver à Verdun le 8 novembre. Patrick De Bièvre participera aux cérémonies officielles du 11 ovembre. Il a également été félicité par la Présidence de la République, dans une lettre envoyée au maire de Vieux-Port. 

Reste la question du retour. "Tout simplement ... en train", s'amuse-t-il. Après tout ces kilomètres, ses souliers risquent en effet d'être bien usés.