Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Week-end spécial, 100% Coluche

Trente ans après, 4 000 personnes rendent hommage à Coluche

-
Par , France Bleu Azur

Un 19 juin 1986, Coluche se tuait sur une petite route des Alpes-Maritimes, à Opio. Trente ans plus tard, des centaines de motards ont roulé de Villeneuve-Loubet jusqu’au rond-point où Coluche rencontrait ce "putain de camion". Au total, quelque 4 000 personnes lui ont rendu hommage.

Des centaines de motards portent le t-shirt "c'est l'histoire d'un mec"
Des centaines de motards portent le t-shirt "c'est l'histoire d'un mec" © Radio France - Lisa Melia

Opio, France

Depuis 18 ans, Gérard Archimbaud se bat pour faire vivre "sa petite obsession". Il organise et fait vivre la Run Coluche, une procession de motards qui vont, chaque année, rendre hommage à celui qui reste l’humoriste préféré des Français, même en 2016. Le rendez-vous, bien sûr, est donné près du rond-point qui marque le lieu du drame, là où la moto de Coluche a rencontré ce "putain de camion", comme chante Renaud.

Le rond-point Coluche

Ce rond-point s’appelle enfin le rond-point Coluche, grâce au travail acharné de Gérard Archimbaud. "Et grâce au maire d’Opio", tient à préciser le motard. Sans Thierry Occelli, rien n’aurait été possible."

Pour le trentième anniversaire de la mort de Coluche, Gérard Archimbaud s’est offert une autre petite victoire : plus de 4 000 personnes ont assisté au dévoilement d’une stèle haute de 2m50, une sculpture réalisée par le dessinateur Kristian.

À la demande de la veuve de Coluche, le visage de l’humoriste n’apparaît pas. L’artiste a choisi de ne représenter que la salopette rayée bleue et les chaussures jaunes.

"Inutile d’en montrer davantage. Cette stèle est un symbole de ce qu’est Coluche : parti, mais toujours présent." (Kristian)

La stèle, prise d'assaut par les 4000 curieux ! - Radio France
La stèle, prise d'assaut par les 4000 curieux ! © Radio France - Lisa Melia

Comique, acteur, provocateur

Mais qui était Coluche ? Pour Cynthia, aide-soignante de 23 ans, c’était "un humaniste". L’homme qui a lancé les Restos du Cœur en disant : "J’ai une petite idée, comme ça, qui commence à m’échauffer." La jeune femme connaît les paroles des Enfoirés par cœur et chaque année, elle suit le concert à la télévision.

Pour Gilles, assis sur sa moto de police américaine, Coluche était "celui qui disait tout haut ce que tout le monde pensait tout bas". C’était le provocateur, celui qui n’avait pas peur de donner un grand coup de pied dans la fourmilière, en dépit des conséquences.

"Aujourd’hui, personne ne peut l’égaler. Les humoristes, dans la majorité, préfèrent le politiquement correct, ils ne dérangent pas réellement comme Coluche l’a fait."

Gilles, devant sa moto de police américaine - Radio France
Gilles, devant sa moto de police américaine © Radio France - Lisa Melia

> Aller plus loin : Dossier spécial Coluche sur France Bleu

Chris, elle, aimait le Coluche acteur. Elle a vu tous les films, les as montré à ses enfants qui ont été bercés par les sketchs, mais surtout par la filmographie de l’humoriste : "C’est presque une affaire de famille ! Nos quatre enfants sont fan de Coluche… et comme lui, nous sommes tous motards."

"Coluche manque à tout le monde, conclut Gérard Archimbaud. Il manque à ceux qui l’ont connu de son vivant, mais il manque aussi à ceux qui sont nés après sa mort. C’est la force de Coluche."

Choix de la station

France Bleu