Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

41 élèves du collège Jean-Giono d'Orange ont marché dans les pas des déportés du "train fantôme"

-
Par , France Bleu Vaucluse

Ces collégiens de 3e et 4e suivent un cursus classe défense. Dans ce cadre ils doivent effectuer un parcours citoyen et leur professeur d'éducation physique leur a proposé un challenge : marcher 16 kilomètres entre Roquemaure et Sorgues en empruntant la même route que les déportés du "train fantôme"

Les collégiens étaient les héros de la journée.
Les collégiens étaient les héros de la journée. © Radio France - Jean-Pierre Burlet

En 1944 le train fantôme convoyait 700 prisonniers vers le camp de concentration de Dachau. Partis depuis des jours ils avaient du quitter le train à Roquemaure pour franchir le Rhône à pied parce que le pont de chemin de fer avait été rendu inutilisable. Ils ont marché jusqu'à Sorgues où ils ont embarqué à bord d'un nouveau convoi. Entre temps des riverains et des cheminots en avaient aidé quelques-uns à s'évader.

Le devoir de mémoire est un acte politique 

En amont de cette journée particulière les adolescents ont pu rencontrer des témoins de l'époque et à leur arrivée à la gare de Sorgues, après une marche de 16 kilomètres, ils étaient aussi fatigués qu'émus. Quand ils sont arrivés devant le monument qui célèbre le souvenir de cet épisode de la seconde guerre mondiale, une cérémonie et un dépôt de gerbe avaient été organisés. 

Le collégiens de Jean Giono, leur prof et le devoir de mémoire.

Notez que ce projet a aussi permis de rassembler des fonds pour l'association ELA qui lutte contre les leucodystrophies.

Une cérémonie intergénérationelle
Une cérémonie intergénérationelle © Radio France - Jean-Pierre Burlet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess