Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

500.000 familles touchées par la baisse des allocations familiales

mercredi 5 août 2015 à 11:37 - Mis à jour le mercredi 5 août 2015 à 16:55 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu

La réforme du calcul des allocations familiales en fonction des revenus entre en vigueur ce mercredi. 500.000 familles vont recevoir un versement largement inférieur à ce qu'elles touchaient auparavant. Deux fois moins pour un foyer totalisant 5.600 euros de revenus net par mois. Quatre fois moins pour un couple avec deux enfants et 7.500 euros.

Au-delà de 5.600 euros mensuels, les prestations sont divisées par deux.
Au-delà de 5.600 euros mensuels, les prestations sont divisées par deux. © Maxppp

Ce mercredi marque la fin d’un principe né après la seconde guerre mondiale : l’universalité des prestations familiales. 500.000 familles soit 10% des familles bénéficiaires voient leur prestations amputées, 127 euros en moyenne.

> LIRE AUSSI : L'Assemblée vote la modulation des allocations familiales en fonction des revenus

Rien ne change pour les revenus en dessous de 5.600 euros

La nouvelle régle de calcul est simple (la Caf propose sur son site un simulateur) : plus les revenus sont élévés, moins les allocations sont importantes. Mais il faut savoir que rien n’est modifié pour les foyers qui gagnent moins de 5.600 euros par mois. En revanche, au-dessus de 5.600 euros de revenus net par mois, les prestations sont divisées par deux, et par quatre à partir de 7.500 euros. Les ménages perdants sont pour les deux tiers des familles avec deux enfants. Les autres, environ 20%, des couples avec trois enfants. Mais aucune famille ne verra disparaître ses allocations.

> Pour accéder au simulateur de la CAF, cliquer ici