Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

500 militants CGT et gilets jaunes manifestent à Châteauroux mardi matin

-
Par , France Bleu Berry

500 personnes ont battu le pavé à Châteauroux au départ de la place de la République mardi matin. Une manifestation organisée par la CGT et rejointe par des gilets jaunes. Leur mot d'ordre : plus de pouvoir d’achat et de justice sociale.

400 à 500 manifestants pour une "justice sociale" à Châteauroux mardi matin.
400 à 500 manifestants pour une "justice sociale" à Châteauroux mardi matin. © Radio France - Pauline Renoir

Symbole d'une convergence des luttes, les militants CGT en rouge et les Castelroussins en colère en gilets jaunes ont manifesté ensemble à Châteauroux ce matin, au départ de la place de la République. Ils étaient entre 400 et 500 selon la police nationale. Ils ont défilé dans le centre-ville, en musique et dans le calme. L'appel de la CGT

La CGT a lancé cet appel national à la grève pour protester contre la "politique libérale" du gouvernement. Solidaires, certaines organisations de FO, l'UNL, la FIDL, le NPA, le PCF et  la France insoumise sont associés à la mobilisation. La CFDT et Force ouvrière ont en revanche décidé de ne pas se joindre au mouvement.

La CGT a lancé l'appel à manifester.
La CGT a lancé l'appel à manifester. © Radio France - Pauline Renoir

Parmi les manifestants, de nombreux retraités et aussi des salariés du secteur public en grève. Certains gilets jaunes ont laissé éclater leur colère, promettant de "monter à Paris pour tout casser" aux prochaines manifestations, comme Marie, bonnet jaune sur la tête. 

Les enseignants liés au syndicat SNES-FSU étaient aussi présents. Ils protestent contre les suppressions de postes dans des établissements berrichons. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu