Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

500 personnes dans les rues de Grenoble pour le premier anniversaire des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Isère

Le mouvement des gilets jaunes a été lancé il y a tout pile un an, le samedi 17 novembre 2018. Pour fêter cette année de lutte, 500 personnes se sont rassemblées à Grenoble où gilets jaunes, syndicats et associations se sont rejoints pour dire stop à la politique mise en place par le gouvernement.

Gilets jaunes, syndicats et associations ont fait front commun ce samedi 16 novembre à Grenoble contre la politique du président de la République Emmanuel Macron.
Gilets jaunes, syndicats et associations ont fait front commun ce samedi 16 novembre à Grenoble contre la politique du président de la République Emmanuel Macron. © Radio France - Bastien Thomas

Grenoble, France

"Le mouvement n'est pas mort ! C'était important de faire une journée avec les syndicats pour montrer que l'on veut rassembler et non diviser" explique Sophie Breton, coordinatrice des gilets jaunes en Isère, pour justifier cet acte 53 du mouvement du 17 novembre à l'occasion de son premier anniversaire.

Certains manifestants sont grimpés sur les grilles de la Banque de France à Grenoble pour y accrocher des pancartes revendicatives. - Radio France
Certains manifestants sont grimpés sur les grilles de la Banque de France à Grenoble pour y accrocher des pancartes revendicatives. © Radio France - Bastien Thomas

Un an après, les revendications sont toujours les mêmes : hausse des salaires, suppression de la TVA sur les produits de première nécessité, hausse de la fiscalité sur les grosses fortunes ou encore instauration d'un référendum d'initiative citoyenne. Mais cette fois, les gilets jaunes n'étaient pas seuls dans le cortège.

Gilets jaunes, syndicats, associations et parti politique

Syndicats et associations ont rejoint le mouvement pour faire front commun et appeler à la grève générale du 5 décembre prochain, notamment pour s'opposer à la réforme des retraites préparée par le gouvernement. "Les gilets jaunes nous ont contacté pour que l'on travaille ensemble sur des cas concrets et des revendications communes. C'est parce que cela nous permet de passer au dessus des préjugés de chacun les uns sur les autres" raconte Laurent, 48 ans, affilié à la CGT et salarié de l'université Grenoble Alpes.

"Rien n'a changé depuis un an ! Macron a fait le grand débat mais ça a été de l'illusion. Il a utilisé une technique : faire discuter les gens entre eux sans jamais rien négocier" - Gilbert, 70 ans, retraité de Schneider Electric.

A Grenoble, le cortège de 500 personnes, selon la police, a manifesté dans le calme malgré quelques jets de pétards tandis qu'au total, 28.000 personnes ont été recensées dans tout le pays pour cette journée anniversaire du mouvement des gilets jaunes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu