Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les pistes du rapport El Khomri pour rendre les métiers du grand âge plus attractifs

-
Par , France Bleu

Le rapport El Khomri sur le grand âge sera rendu mardi à la ministre de la santé Agnès Buzyn. Un rapport commandé en juillet pour répondre aux revendications des 830 000 aides-soignants des Ehpad ou intervenants à domicile. 97% sont des femmes. 20% vivent sous le seuil de pauvreté.

Myriam El Khomri avec la ministre de la santé Agnès Buzyn en visite dans un centre de formation d'aide à la personne. Auteur : Thomas Padilla
Myriam El Khomri avec la ministre de la santé Agnès Buzyn en visite dans un centre de formation d'aide à la personne. Auteur : Thomas Padilla © Maxppp - Thomas Padilla

Après trois mois de travail, 150 auditions, 80 heures de visites sur le terrain, l'ancienne ministre du travail de François Hollande, Myriam El Khomri remet ce mardi matin à la ministre de la santé Agnès Buzyn son rapport. Il s'agit de rendre les métiers liés au grand âge plus attractifs. Ces 59 mesures devraient déboucher sur la loi Autonomie.

Cinq millions de Français auront plus de 85 ans en 2050

Pour relever le défi du vieillissement de la population, il faudra doubler le nombre de personnels, aides soignants dans les Ehpad ou intervenants à domicile, dès l'année prochaine. Myriam El Khomri mise d'abord sur la création de 18 500 postes par an pendant 5 ans

Suppression du concours d'aide soignant

Pour attirer davantage de candidats au métier d'aide-soignant qui subit de plein fouet la crise des vocations, le rapport préconise de supprimer le concours d'entrée à l'école d'aide-soignant, comme cela a été fait cette année avec le concours d'infirmier. Les candidats devront passer par Parcoursup comme pour les écoles d'infirmières. 

Myriam El Khomri estime qu'il faudrait former chaque année 70 000 candidats. C'est deux fois plus qu'aujourd'hui.

Enfin pour attirer plus de jeunes, le rapport envisage de déployer une campagne de communication en mettant l'accent sur le rôle utile pour la société de ces métiers. Un peu sur le modèle de la campagne de recrutement pour l'armée. 

Revalorisation a minima des salaires

Les rémunérations trop basses n'attirent pas les candidats au métier. 20% de ces personnels qui sont à 97% des femmes, vivent en dessous du seuil de pauvreté. Leurs frais kilométriques liés à l'utilisation de leur voiture sont peu indemnisés.

Pour y remédier, le rapport ne donne pas de montant pour une augmentation des salaires mais propose aux partenaires sociaux de renégocier certaines conventions collectives particulièrement celles qui sont obsolètes avec encore des salaires théoriques en dessous du SMIC. Ce qui avait pour conséquence de bloquer les salaires au Smic pendant plus de 10 ans.

Il s'agit donc simplement de les remettre au niveau du Smic. 

Plus d'accidents du travail que dans le BTP

L'accompagnement des personnes âgées est l'un des secteurs où le taux d'accident est très élevé : cent pour mille salariés, alors que dans le bâtiment il est de soixante accidents pour mille salariés. Le rapport préconise d'allouer des moyens pour diminuer les risques.

825 millions d'euros par an

Au total, le plan s'élève à 825 millions d'euros par an. Pour le financer, le rapport propose de prolonger le remboursement de la dette sociale, la CRDS, qui doit s'éteindre en 2024.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu