Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

5G : l'association de consommateurs CLCV attaque SFR et Orange en justice

-
Par , France Bleu

La CLCV annonce ce mercredi attaquer en justice les offres commerciales 5G proposées par certains opérateurs. L'association de consommateurs assigne SFR et Orange pour "pratiques commerciales douteuses". Elle estime qu'ils n'indiquent pas assez clairement si les clients sont éligibles à la 5G.

La CLCV alerte sur des "pratiques commerciales trompeuses" de certains opérateurs concernant la 5G.
La CLCV alerte sur des "pratiques commerciales trompeuses" de certains opérateurs concernant la 5G. © Maxppp - gaujard christelle

Dans une étude publiée ce mercredi matin, la CLCV annonce attaquer en justice "les offres commerciales 5G proposées par certains opérateurs" pour pratiques commerces douteuses. Il s'agit de SFR et d'Orange, a déclaré l'association de consommateurs à France Bleu, confirmant une information du Parisien. La nouvelle génération de réseau mobile a été officiellement lancée en France mi-novembre.

Pour la CLCV, ces opérateurs n'indiquent pas clairement au consommateur s'il habite dans une zone couverte par la 5G et quel sera le débit réel proposé. "Le consommateur, on le matraque avec le 5G en lui disant 'il vous en faut, c'est indispensable', s'agace Olivier Gayraud, juriste à la CLCV. Mais l'offre contractuelle n'est pas satisfaisante."

"Il est urgent d'attendre"

L'association a réalisé une enquête en ligne. Sur les quelque 1.000 réponses obtenues, 73% des répondants sont très satisfaits ou plutôt satisfaits de leur réseau. Ils ne sont plus que 63% dans les départements à faible densité "ce qui pose la question de l’égalité des Français pour l’accès à ce type de service", indique la CLCV. 

Olivier Gayraud estime que les forfaits 5G sont "plus chers pour la plupart que les forfaits 4G et c'est le grand retour des offres avec engagement", ce qui "bloque le consommateur, les pénalités de résiliation étant "très importantes". Mais le juriste rappelle que l'Hexagone ne sera "entièrement couvert que dans dix ans, en 2030". 

Plus de 7.500 sites 5G ont été ouverts commercialement par les opérateurs depuis fin novembre en France, en dehors de Paris et des grandes métropoles, selon les données publiées le 16 décembre par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), qui cartographie le déploiement du réseau mobile de dernière génération.

Aujourd'hui c'est un euphémisme de dire que tout le monde a accès à la 5G. - Olivier Gayraud, juriste à la CLCV

L'association estime que chez les opérateurs, "votre éligibilité à la 5G n'est pas donnée de manière satisfaisante". Il y a, selon Olivier Gayraud, "un défaut d'information manifeste".

Et il s'interroge : "Quelle est la plus-value pour le consommateur" ? "Vous payez votre forfait plus cher, vous devez changer de téléphone, souligne le juriste. On vous vend un débit supérieur mais c'est loin d'être une réalité pour tout le monde". Les opérateurs indiquent "un débit maximal" ou un "débit dix fois plus rapide, mais par rapport à quoi ?".

On vous dit de payer plus pour avoir un débit supérieur mais quel sera ce débit ? - Olivier Gayraud

La CLCV veut aujourd'hui alerter les consommateurs : la 5G est "lancée comme un phénomène de mode mais on craint les déceptions". L'association n'est pas "contre le progrès technique mais qu'est-ce que ça apporte aux consommateurs", s'interroge Olivier Gayraud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess