Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

60 ans d'histoire mouvementée chez Pronuptia, l'entreprise mayennaise de robes de mariées

-
Par , France Bleu Mayenne

La chaîne mayennaise de robes de mariées, Pronuptia, arrête son activité. Le tribunal de commerce de Laval a rejeté le 4 février les deux offres de reprise. Les 234 salariés sont donc licenciés. France Bleu Mayenne revient sur 60 ans d'histoire chez Pronuptia.

L'entreprise Pronuptia est créée en 1958. Elle connaît un redressement judiciaire en 2012, une liquidation en 2019 et l'histoire s'arrête donc en février 2020.
L'entreprise Pronuptia est créée en 1958. Elle connaît un redressement judiciaire en 2012, une liquidation en 2019 et l'histoire s'arrête donc en février 2020. © Radio France - Gildas Menguy

Le couperet est tombé le 4 février pour Pronuptia. Le spécialiste mayennais de robes de mariée doit arrêter son activité. Le Tribunal de commerce de Laval rejette les deux offres de reprise, c'est donc la fin pour Pronuptia, une entreprise à l'histoire mouvementée.

L'histoire est plutôt belle au départ. Une première boutique ouvre à Paris en 1958. Pronuptia collabore avec de grands couturiers : Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, et voilà qu'elle compte une quarantaine de boutiques dans toute la France. 

Un redressement judiciaire en 2012

Un nouveau chapitre s'écrit en 2008 avec le rachat par Philippe Macé. Mais quatre ans plus tard, en 2012, c'est le redressement judiciaire à cause d'une dette et de la crise économique selon le PDG. 

Pronuptia rebondit, elle crée une deuxième marque "Mademoiselle Amour" mais cela ne dure pas. Elle est placée en liquidation judiciaire en septembre 2019. Pour le PDG, c'est parce qu'il y a moins de mariages en France, on ajoute à cela la concurrence avec internet et on obtient 10% de chiffre d'affaires en moins. Seulement là, elle ne se relève pas. 

Quel avenir pour les 234 salariés ? 

Alors que vont devenir les 234 salariés ? Pas de commentaire pour Philippe Macé. Les salariés gardent le silence. Au siège à Laval, certains expliquent que c'est une période difficile à vivre pour l'ensemble du personnel.

En Mayenne, il y a une trentaine de salariés au siège de Louverné et dans une boutique à Laval.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess