Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

600 personnes rassemblées à Bordeaux dans la manifestation pacifique pro-Palestine

-
Par , France Bleu Gironde

600 personnes, d'après la police, ont manifesté dans les rues de Bordeaux pour dénoncer les violences entre Israël et le Hamas, ce samedi après-midi. Un rassemblement pacifique qui est parti de la place de la Victoire et qui s'est achevé devant l'hôtel de ville, place Pey Berland.

600 personnes ont manifesté dans les rues de Bordeaux, ce samedi.
600 personnes ont manifesté dans les rues de Bordeaux, ce samedi. © Radio France - Yvan Plantey

600 personnes, d'après la police, se sont rassemblées dans les rues de Bordeaux, ce samedi, après les récentes violences entre Israël et le Hamas. La manifestation a été pacifique et le cortège est parti de la place de la Victoire pour terminer devant l'hôtel de ville, place Pey Berland avec comme slogan : "Palestine vivra, Palestine vaincra."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il voit les bâtiments s'effondrer autour de lui"

Elisabeth a un très bon ami à elle qui vit à Gaza et il lui décrit en temps réel les bombardements autour de chez lui. C'est pour lui qu'elle est venue ce samedi : "Quand on connaît quelqu'un là-bas qui est vraiment au milieu des bombes et qui nous envoie tous les jours son témoignage, on se sent directement concerné." Les larmes montent et Elisabeth craque : "Il a peur pour lui, il voit les bâtiments s'effondrer autour de lui. Il m'a envoyé un message hier matin en me demandant pardon parce que si je n'ai plus de nouvelles de lui, c'est qu'il sera mort."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À ses côtés, Karam lève les bras au ciel. Il est Palestinien et il a dessiné la carte de son pays sur son visage ainsi que des larmes rouges sous son oeil droit car "la Palestine pleure ses morts". Ses cousins sont actuellement dans la bande de Gaza. "On est en contact et ils ont très peur car il y a des bombes tous les jours qui tombent près d'eux", raconte-t-il. Il se sent impuissant en vivant loin des conflits, dans un pays en paix : "Je suis à Bordeaux, ça me fait mal au coeur car je ne peux rien faire à part partager sur les réseaux sociaux et en parler."

Karam, Palestinien de 20 ans.
Karam, Palestinien de 20 ans. © Radio France - Yvan Plantey
Choix de la station

À venir dansDanssecondess