Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

600 personnes réunies à Waziers pour rendre hommage au prêtre assassiné

vendredi 29 juillet 2016 à 19:02 Par Lise Verbeke, France Bleu Nord

Vendredi après-midi, 600 personnes ont marché de la mosquée jusqu'à l'église pour rendre hommage à Jacques Hamel, le prêtre assassiné mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray.

Des musulmans et des catholiques réunis sur le parvis de l'église de Waziers vendredi après-midi.
Des musulmans et des catholiques réunis sur le parvis de l'église de Waziers vendredi après-midi. © Radio France - Lise Verbeke

Waziers, France

La marche blanche a démarré à la sortie de la prière du vendredi devant la mosquée de Waziers, prés de Douai. Une marche pour rendre hommage au prêtre Jacques Hamel, tué par deux terroristes mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, en pleine messe. Les musulmans ont été rejoints par des catholiques mais aussi des non croyants. Ils ont fait 400 mètres à pied pour rejoindre l'église. Une courte distance, mais  tout un symbole, comme pour établir un pont entre les deux communautés religieuses.

L'abbé Sébastien et les représentants de la mosquée Bilal de Waziers ont fait un lâcher de colombes pour le symbole de paix. - Radio France
L'abbé Sébastien et les représentants de la mosquée Bilal de Waziers ont fait un lâcher de colombes pour le symbole de paix. © Radio France - Lise Verbeke

L'abbé Sébastien et le représentant de la mosquée Bilal ont tous les deux pris la parole devant la foule en se donnant la main. Il faut continuer à se rencontrer, regardez vous devant le parvis de l'église, vous êtes tous différents, c'est une belle preuve que la différence est une richesse", s'est exclamé le prêtre. Son homologue musulman lui, a insisté sur l'acte de barbarie qui a touché l'église catholique.Il a prôné la tolérance, "cet acte abjecte ne doit pas instaurer la haine entre nous. Nous ferons rempart à la violence, ensemble".

Une jeune fille a lu un poème devant les 600 personnes. Un poème écrit par Khadija, une jeune musulmane. " Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas un poème pour m'excuser en tant que musulmane, les musulmans ne sont pas responsables de ces actes, explique-t-elle, mais c'est vraiment pour montrer ma sympathie envers mes frères chrétiens". Depuis les attentats de Paris, Khadija sent le regard des gens sur elle, sur son voile. Elle demande à ce qu'ils ne fassent pas l'amalgame et qu'ils viennent lui parler pour leur expliquer sa religion, "une religion de paix et d'amour", conclut-elle.

La communauté catholique et musulmane main dans la main à Waziers.  - Radio France
La communauté catholique et musulmane main dans la main à Waziers. © Radio France - Lise Verbeke