Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

6000 candidats à Lille et à Douai pour le concours de professeur des écoles

-
Par , France Bleu Nord

6000 candidats venus du Nord et du Pas-de-Calais passent ce jeudi et ce vendredi le concours pour devenir professeurs des écoles à Gayant Expo à Douai et à Lille Grand Palais. Le concours prévu initialement début avril avait dû être reporté à cause de la crise du coronavirus.

En raison des règles sanitaires, il a fallu répartir les 6000 candidats sur les sites de Gayant Expo et de Lille Grand Palais
En raison des règles sanitaires, il a fallu répartir les 6000 candidats sur les sites de Gayant Expo et de Lille Grand Palais © Radio France - Odile Senellart

Le coup d'envoi de l'épreuve de français a été donné à 13 heures ce jeudi mais les premiers candidats étaient convoqués à 11 heures afin de gérer au mieux l'affluence et d'éviter toute promiscuité entre les candidats dans le contexte actuel de respect des gestes barrière. L'organisation du CRPE, le Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles est profondément modifiée cette année en raison de la crise. Les épreuves auraient dû se dérouler début avril et ont été reportées deux mois plus tard.

Certains candidats étaient convoqués 2 heures avant le début des épreuves afin de respecter les gestes barrièire
Certains candidats étaient convoqués 2 heures avant le début des épreuves afin de respecter les gestes barrièire © Radio France - Odile Senellart

"Impossible aujourd'hui d'accueillir 6000 candidats à Gayant Expo à Douai comme c'était initialement prévu", explique Jean-Pierre Molliere, inspecteur de l'Education Nationale. Il a donc été décidé de séparer les candidats en deux groupes, 3000 à Gayant Expo à Douai et les 3000 autres à Lille Grand Palais. Le port du masque est obligatoire pour les candidats pour tout déplacement dans les locaux, du gel hydroalcoolique est disponible et les tables ont été nettement plus espacées qu'elles ne le sont d'habitude. 

"Nous serons dans les temps pour que ceux qui réussissent le concours soient en poste à la rentrée de septembre", explique Jean-Pierre Molliere, inspecteur à l'académie de Lille
"Nous serons dans les temps pour que ceux qui réussissent le concours soient en poste à la rentrée de septembre", explique Jean-Pierre Molliere, inspecteur à l'académie de Lille © Radio France - Odile Senellart

Mais le contenu des épreuves a lui aussi été modifié: seules les épreuves écrites sont maintenues, avec le français ce jeudi après-midi et les mathématiques ce vendredi matin. L'oral lui a été supprimé. Il faut faire au plus vite pour que les délais soient respectés: "Dès ce week-end, le rectorat va scanner les copies pour les envoyer à 240 correcteurs répartis dans l'académie", détaille Jean-Pierre Molliere. Le jury se réunira le 30 juin et les résultats seront publiés le premier juillet

Malgré la tenue du concours deux mois plus tard que prévu, les affectations pourront être faites dans les temps pour que les candidats qui auront reçu une réponse positive soient en place dès la rentrée de septembre. Ils seront affectés comme stagiaires à mi-temps dans des classes qu'ils partageront avec des enseignants titulaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess