Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

66 écoles publiques de Vaucluse accueillent des enfants de personnel médical

-
Par , France Bleu Vaucluse

Plusieurs centaines d'enseignants volontaires accueillent dans 66 écoles de Vaucluse des enfants de personnel médical. Les enseignants repoussent le climat de stress et appliquent distance sociale et lavage des mains.

En Vaucluse, 66 écoles accueillent les enfants du personnel médical pendant la période de confinement.
En Vaucluse, 66 écoles accueillent les enfants du personnel médical pendant la période de confinement. © Radio France - Philippe Paupert

En Vaucluse, 66 écoles publiques sont exceptionnellement ouvertes en cette période de confinement pour accueillir les enfants du personnel médical et de toutes celles et ceux qui travaillent à l’hôpital ou dans des services de santé.

Pour assurer également l'encadrement des enfants le week-end et pendant les congés de printemps, près de 350 enseignants de Vaucluse se sont portés volontaires.

Il ne s'agit pas de faire vraiment classe, mais de proposer une garderie éducative à ces enfants dont les parents sont très sollicités. Entre 150 et 200 enfants sont accueillis depuis une semaine, mais chaque jour le nombre d'enfants varie selon l'emploi du temps des parents.

Privilégier les classes proches des lavabos

Cinq enfants à l'école un jour, dix le lendemain, tout dépend du planning de l’hôpital, de la maison de retraite où papa ou maman travaille. Les enfants des infirmières, pharmaciens, ambulanciers ou assistantes de vie des personnes âgées ou handicapées sont aussi accueillis. Les parents doivent présenter un justificatif professionnel.

Pour éviter la contamination, 10 enfants maximum pour le directeur de l'Education Nationale en Vaucluse Christian Patoz : "au onzième enfant qui arrive, les enseignants créent deux groupes de cinq et six enfants pour limiter les contacts, mais dans beaucoup d'écoles de Vaucluse, on a seulement deux ou trois élèves par jour en cette période de confinement".

Pas un centre aéré ni vraiment une école mais un lieu sans stress

A Avignon, dans l'école la plus proche de l’hôpital, les enseignants ont choisi de s’installer dans les salles du rez de chaussée, celles qui sont équipés de lavabos pour se laver régulièrement les mains. Chaque élève a sa boite à crayons : personne d'autre n'y touche. Gants, masques et gel sont parfois fournis dans certains établissements. Les enseignants privilégient les exercices au tableau pour ne pas s'approcher des enfants.

Le directeur de l'Education Nationale en Vaucluse Christian Patoz précise que "ce n'est pas un centre aéré. On n'est pas juste dans l'occupationnel et le ludique, encore qu'il en faille. On vise à stabiliser les acquis antérieurs. On essaie de maintenir les enfants dans un climat agréable et de ne pas communiquer de peur et de stress".

En Vaucluse, 350 enseignants sont volontaires pour assurer dans leurs écoles ce qu'ils appellent "une solidarité normale" en cette période de pandémie.

L'enseignement catholique de Vaucluse précise que les professeurs et prêtres référents des 27 écoles primaires et 11 collèges privés du département restent ouverts pour l’accueil des enfants des soignants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu