Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

700 personnes vont bénéficier cette année de l'opération "vacances d'été" du Secours Populaire de Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Un enfant sur trois est privé de vacances en France. Et comme chaque année, le Secours Populaire 87 renouvelle son opération "vacances d'été", à travers des colonies ou des familles d'accueil pour les enfants, mais aussi des séjours pour les familles mono-parentales et les seniors isolés.

Le Secours Populaire relance son opération vacances d'été
Le Secours Populaire relance son opération vacances d'été - ©secours populaire

Haute-Vienne, France

Un enfant sur trois est privé de vacances en France. Et comme chaque année, le Secours Populaire 87 renouvelle son opération "vacances d'été", à travers des colonies ou des familles d'accueil pour les enfants, mais aussi des séjours pour les familles mono-parentales et les seniors isolés.

Des choses à raconter pour les enfants...

Au total, plus de 700 personnes de Haute-Vienne partiront en vacances cet été, sous une forme ou sous une autre, grâce à l'association. C'est le cas de Stéphanie, 43 ans, qui élève seule ses quatre enfants âgés de 18 mois à 9 ans. L'an dernier déjà, elle a passé une semaine dans les Pyrénées où elle va retourner cet été, grâce au Secours Populaire sans qui ces vacances ne seraient même pas imaginables. "Non, je ne pourrais pas payer une semaine de vacances avec mes quatre enfants, toute seule, je n'ai pas les moyens. C'est beaucoup trop cher, même une semaine à la mer, ce n'est pas possible" confie cette limougeaude, qui explique que "les enfants ont besoin de partir, après ils ont plein de trucs à raconter aux autres enfants, à la rentrée, et ça leur fait beaucoup de bien" poursuit-elle.

...Et une rupture de la solitude pour les personnes isolées

De son côté, Yvette, 83 ans, a pu visiter l'Ile de Ré, Port-Leucate ou les châteaux de la Loire grâce à l'association. Et elle n'en a que de bons souvenirs. "J'apprécie la gentillesse des accompagnateurs qui sont très près de nous, qui sont aux petits soins" dit-elle. "Après, on fait des connaissances, on ne se sent pas seul, on a des activités, ça nous tire de l'isolement", explique-t-elle encore.

Pour le Secours Populaire de Haute-Vienne, c'est une grosse opération. "Il y a un budget de 140.000 euros qui est sur fonds propres de l'association" explique Emmanuelle Morel, responsable de l'opération vacances au Secours Populaire 87, "auxquels s'ajoutent des sommes importantes venant de partenaires spécialisés". 

Plus que jamais aussi, tous les dons sont les bienvenus. Le Secours Populaire cherche aussi des "familles de vacances", qui pourraient accueillir un enfant durant quelques jours, pour le sortir de son quotidien.

> Pour les dons et les offres de solidarité : www.secourspopulaire.fr ou encore www.spf87.org