Société

75 ans de mariage à Besançon

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Besançon lundi 14 juillet 2014 à 18:45

75 ans de mariage
75 ans de mariage © Radio France - Faustine Mauerhan

A Besançon, la fête des amoureux ce n'est pas le 14 février, pour la Saint Valentin, c'est bien le 14 juillet. Depuis 34 ans ce jour-là, la ville organise une réception pour honorer une cinquantaine de couples jubilaires. Ils sont mariés depuis 50, 60, 65 ans.. mais la promotion 2014 a battu un record : un couple marié depuis 75 ans fête, cette année, ses noces d’albâtre.

Régine et Pierre Déliage se sont rencontrés à 15 et 17 ans. Aujourd’hui ils en ont 94 et 96. Ils fêteront leurs noces d’albâtre en novembre. Et pourtant, il n'y a pas eu de coup de foudre entre eux. « On était voisins. On habitait à côté dans le quartier de Saint-Ferjeux à Besançon, raconte Régine. Et puis voilà.. il n’y a rien de spécial. »  N'empêche, ils ont voulu se marier à l’été 1939, mais la guerre est arrivée. Alors ils ont profité d’une permission de Pierre pour se dire oui.

« On fait quand même une promesse.. »

Quatre jours après la cérémonie, Pierre repartait. Leur vraie vie conjugale n’a commencée qu’après la guerre. Et cela dure donc depuis 75 ans. Mission remplie pour Pierre. « Quand on fait une promesse pareille à quelqu’un, de la chérir pour la vie, on essaye de la tenir du mieux qu’on peut. » Et le nonagénaire est très heureux de sa vie passée aux côtés de Régine. « Je suis toujours aussi content, je ne regrette pas, bien au contraire. C’est bien de vieillir avec quelqu’un. »

Trop de divorces

C’est qu’avec le temps, les deux voisins de Saint-Ferjeux, ont appris à s'aimer. Mais « c’était une autre époque  » reconnaît Régine. Et de leur union, sont nés deux enfants, quatre petits enfants et maintenant, deux arrières petits enfants. Tous ne sont pas mariés mais cela ne choque pas Régine qui préfère ne pas se mêler des histoires des jeunes. Elle regrette quand même et trouve qu' « il y a trop de divorces. Aujourd’hui les jeunes se marient pour se séparer deux ans après.  » Elle, elle n’a pas fait tant d’efforts pour garder son mari auprès d’elle. Il faut dire que c’est un homme plutôt philosophe. Son secret : il essaye « de rester agréable tous les jours de l’année. »

75 ans de mariage ENRO