Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

75 ans du Débarquement en Provence : Emmanuel Macron salue la contribution des soldats africains

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Emmanuel Macron a participé ce jeudi matin à Saint-Raphaël (Var) à la cérémonie du 75e anniversaire du Débarquement en Provence et a rendu hommage aux combattants des anciennes colonies, venus principalement d'Afrique, qui ont libéré la région.

Emmanuel Macron et les présidents guinéen Alpha Condé et ivoirien Alassane Ouattara à la nécropole de Boulouris à Saint-Raphaël.
Emmanuel Macron et les présidents guinéen Alpha Condé et ivoirien Alassane Ouattara à la nécropole de Boulouris à Saint-Raphaël. © AFP - Eric Gaillard

Saint-Raphaël, France

Le président de la République a commémoré ce jeudi matin à Saint-Raphaël les 75 ans du Débarquement allié en Provence, tournant de la Seconde guerre mondiale, à la nécropole de Boulouris, où reposent 464 combattants de la 1re armée française dirigée par le général de Lattre de Tassigny, et composée principalement de soldats venus d'Afrique. 

Aux côtés d'Emmanuel Macron, des anciens combattants, des résistants, ainsi que les présidents ivoirien et guinéen Alassane Ouattara et Alpha Condé, et l'ancien président français Nicolas Sarkozy ont rendu hommage aux 450.000 soldats qui ont participé à l'opération Dragoon, lancée le 15 août 1944. 

Ils ont surtout salué la contribution des soldats des anciennes colonies françaises, dont la très grande majorité venait d'Afrique : "Français d'Afrique du Nord, pieds noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs que l'on appelait sénégalais, mais qui venaient en fait de toute l'Afrique subsaharienne", a énuméré le président.

"La France a une part d'Afrique en elle, et sur ce sol de Provence, cette part fut celle du sang versé". Emmanuel Macron

Ces héros africains "n'ont pas eu la gloire et l'estime que leur bravoure justifiait", a déclaré Emmanuel Macron. Ils sont pourtant "des milliers à s'être sacrifié pour défendre une terre lointaine, une terre souvent inconnue, une terre jusqu'alors jamais foulée, une terre à laquelle ils ont à jamais mêlé leur sang."

Des noms de rues pour honorer les combattants d'Afrique

"Ils ont fait l'honneur et la grandeur de la France. Mais qui se souvient aujourd'hui de leur nom, de leur visage ?" a demandé le Chef de l'État, qui a lancé un appel aux maires de France "pour qu'ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l'Afrique".

Lors de cette cérémonie, Anna Cardi, une lycéenne lauréate du Concours national de la Résistance et de la Déportation, a lu le témoignage d'un vétéran, et l'écrivain David Diop, Prix Goncourt des Lycéens 2018, a énuméré les noms de plusieurs soldats de la 1re armée.

Le Débarquement en Provence a été mené par les forces américaines et françaises, parties d'Afrique du Nord, de Corse et d'Italie du Sud. Son objectif militaire était de prendre les Allemands par surprise et de soulager le front de Normandie où avait eu lieu le D-Day deux mois plus tôt. Les combattants de l'opération Dragoon ont libéré la Provence en à peine deux semaines.