Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : 75e anniversaire du Débarquement

75e anniversaire du Débarquement : Tom Rice, vétéran américain de 97 ans, va sauter à nouveau en parachute

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Pour le 75ème anniversaire du Débarquement, le vétéran américain Tom Rice s'apprête à participer à un parachutage commémoratif, ce mercredi 5 juin au-dessus de Carentan. Le 6 juin 1944, il y tenait des positions importantes pour la Bataille de Normandie. Nous l'avons rencontré avant le grand saut.

Le vétéran américain a visité l'Airborne Museum de Sainte-Mère-Église, ce lundi 3 juin. De quoi lui rappeler des souvenirs marquants.
Le vétéran américain a visité l'Airborne Museum de Sainte-Mère-Église, ce lundi 3 juin. De quoi lui rappeler des souvenirs marquants. © Radio France - Simon de Faucompret

Carentan, France

Un saut en parachute ... à presque 98 ans ! Voilà le nouveau défi que s'apprête à réaliser Tom Rice, vétéran américain de la 101ème division aéroportée de l'armée US, ce mercredi 5 juin. Ce parachutage commémoratif est organisé par l'association Round Canopy Parachuting Team, basée à Fresville (Manche). Les avions C-47 (comme à l'époque) décolleront vers 10h de l'aéroport cherbourgeois de Maupertus pour un largage au-dessus de Carentan. Tom Rice, 97 ans et 8 mois (ou "huit douzièmes" comme il aime à le dire), devrait atterrir aux environs de la route de Saint-Côme-du-Mont, à quelques encablures du point qu'il a atteint il y a pile 75 ans.

"Je m'amuse toujours autant, à chaque saut"

Le vétéran était en visite au Airborne Museum de Sainte-Mère-Église, ce lundi 3 juin. L'un de ses rares retours en France depuis 1944, par "pudeur" selon son voisin Christophe, qui vit depuis 25 ans près de chez Tom Rice à Coronado, en Californie. "Il y a eu beaucoup de bombardements américains, beaucoup de morts ici", souligne-t-il. "Tom n'osait pas revenir en Normandie, de peur que les habitants lui en veuillent. Mais le maire de Carentan lui a envoyé une lettre pour l'inviter à voir de lui-même que la gratitude est éternelle."

Pour autant, Tom Rice honore chaque année un saut commémoratif, et ce depuis 66 ans. Il l'a toujours fait aux États-Unis, sauf l'an dernier où il a sauté à Montpellier avec l'appui de Christophe. Cette année, le faire ici dans la Manche pour le 75ème anniversaire du D-Day, ça a forcément une saveur différente. "Je ne vais pas réfléchir à grand-chose, mon esprit va passer d’une idée à l’autre tellement vite que mon corps ne va pas suivre la cadence", avoue l'ancien soldat. "Mais il n'empêche que je m’amuse toujours autant, à chaque saut. Cette fois, je saute en tandem, donc je vais profiter de l’instant. J’espère atterrir proprement et que le temps sera au rendez-vous."

Retour vers le passé

Dans la nuit du 4 au 5 juin 1944, des parachutistes du 501ème régiment de la 101ème Airborne Division participent à la bataille de Normandie, notamment autour d'Utah Beach (à Sainte-Marie-du-Mont) pour sécuriser les abords des plages normandes et créer la jonction avec les soldats débarqués. De son côté, Tom Rice atterrit sur la rive sud de la Douve et passe la nuit aux abords du pont de la Barquette. 

Des souvenirs encore vifs, qui reviennent plus fort encore à chaque saut. "Je me rappelle, en 1944, toute cette pression derrière moi dans l’avion, il fallait plonger le plus vite possible", conte-t-il. "Tout se passe en quelques dixièmes de secondes, à peine."

5 mois de musculation !

Et qui dit pression, stress et saut en parachute ... dit préparation ! Et Tom Rice n'a pas voulu y aller en dilettante : il a fait appel à un coach sportif américain, Clint Russell. Depuis la fin janvier, ils s'entraînent ensemble deux fois par semaine, pour des séances d'un peu moins d'une heure.

Tom Rice et son coach sportif Clint Russell (à droite) se voient deux fois par semaine pour préparer le vétéran au grand saut. - Radio France
Tom Rice et son coach sportif Clint Russell (à droite) se voient deux fois par semaine pour préparer le vétéran au grand saut. © Radio France - Simon de Faucompret

"Une puissance au-dessus de la moyenne dans les épaules."

"J’ai surtout travaillé le haut du corps, des exercices de poids … En fait, on a tiré mon corps un peu dans tous les sens !" s'amuse Tom. Il affirme se sentir bien, à quelques heures du plongeon dans le vide. "Je suis un peu faible au niveau des genoux. Je me suis un peu usé à courir dans ma vie. Mais on va faire en sorte d’oublier ça le temps du saut."

Son coach a beaucoup moins de doutes : "Je lui donne 65 ans, alors qu'il a 30 de plus ! C’est un homme fin et athlétique. Même avant qu’on s’entraîne, il avait une puissance au-dessus de la moyenne dans les épaules." Et c'est tant mieux, car lors d'un saut en tandem, les épaules et le haut du corps sont mis à rude épreuve. "Il travaille dur, c’est très motivant de le côtoyer", renchérit le sportif de 35 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu