Société

8 mars : l'égalité n'est pas un acquis

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 5 mars 2015 à 18:42

La manifestation pour les droits des femmes en mars 2014 à Paris
La manifestation pour les droits des femmes en mars 2014 à Paris © MaxPPP

Différences de salaires, parité en politique, place des femmes dans la société. Les droits des femmes n'ont eu de cesse de s'améliorer en un siècle. Et pourtant, la société française peut encore progresser dans de nombreux domaines.

C'est le 8 mars dimanche, la journée de lutte pour les droits des femmes. Une journée lancée pour la première fois en 1910 à Copenhague lors d'une réunion de la confédération internationale des femmes socialistes. La principale revendication à l'époque, c'était le droit de vote. Depuis les revendications ont évoluées : après la contraception et l'avortement dans les années 60-70, aujourd'hui, en France, c'est la question de l'égalité qui se pose. Au travail, dans la sphère politique, dans la vie de tous les jours.

"Quand on passe en jupe on peut se faire siffler (...) la femme on l'écoute moins, en général (...) les femmes battues, il y en a (...) les salaires ne sont pas au top (...) Il y a du boulot !

Dans les rues de Saint-Étienne en tout cas, pour les femmes, rien n'est acquis. Et il y a de nombreux domaines dans lesquels la société doit encore progresser. Cette semaine, par exemple, l'office européen de statistiques Eurostat a calculé qu'en France, l'écart de salaires entre les hommes et les femmes était de 15.2%.

8 mars MT

De plus en plus de femmes travaillent aujourd'hui. Alors avec les enfants, elles ont souvent des journées bien chargées qui les empèchent de penser à elles et de faire par exemple du sport. Exemple avec l'ASPTT de Saint-Étienne qui propose 26 disciplines différentes, compte 1 300 adhérents. Mais 6 sur 10 sont des hommes. Son président Philippe Vérot réféchit à une formule pouvant convenir aux mères de famille. En clair, leur proposer des activités pendant que leurs enfants font du sport en club juste à côté.

"Plutôt qu'elles attendent la fin de l'entrainement dans le foid on est en train de refléchir à pouvoir leur proposer d'avoir en même temps une pratique sportive" .(P.Vérot)

D'ici là, ce samedi, l'ASPTT lance la 2e édition de son opération "le sport donne des elles" : l'occasion pour les femmes de découvrir gratuitement la zumba, le golf ou la marche nordique. Et qui sait de retrouver l'envie de ressortir ses baskets.

8 mars Sport ENRO

L'invité de France Bleu Saint-Étienne ce vendredi à 8h10 sera Marie-Noëlle Rivat, du planning familial de Saint-Étienne.

Partager sur :