Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Nous allons repasser à 90 km/h sur les routes de Dordogne où il y a un marquage central" dit Germinal Peiro

-
Par , France Bleu Périgord

Le président du département de la Dordogne Germinal Peiro annonce qu'il soumettra au conseil départemental dès la loi mobilité votée le retour à 90 km/h sur les routes du Périgord dotées d'un marquage central et latéral, soit environ 1200 km d'asphalte

Un panneau 80 km/h
Un panneau 80 km/h © Radio France - Nathalie Rodrigues

Périgueux, France

"Nous allons repasser aux 90 km/h sur les routes où il y a un marquage central et latéral". Voilà ce que dit ce jeudi matin Germinal Peiro, le président du département de la Dordogne. Il promet de soumettre le passage de 1200 km de route de Dordogne à 90 km/h au conseil départemental "dès que la loi de mobilité sera votée"dit-il. Ces 1200 km d'asphalte représenteraient environ un quart du réseau routier départemental, et 10% du réseau routier total. 

Ce jeudi matin sur France Info, le premier ministre Edouard Philippe a laissé la porte ouverte aux présidents de département pour assouplir les 80 km/h.

Germinal Peiro lors d'une session au conseil départemental - Radio France
Germinal Peiro lors d'une session au conseil départemental © Radio France - Benjamin Fontaine

Germinal Peiro a toujours dit vouloir assouplir les 80 km/h s'il en avait la possibilité. "Car être à 80 km/h dans des lignes droites avec des camions devant soi, c'est dangereux". 

En mars dernier, le conseil départemental de la Dordogne avait rejoint les 31 départements de France qui demandaient à ce que le gouvernement revoit sa copie sur la limitation des routes secondaires à 80 km/h en votant une motion pour que les routes à double marquage et larges d'au moins 6 mètres restent à 90.