Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Quatre-vingt-trois platanes bientôt coupés à Aix-en-Provence

lundi 27 mars 2017 à 20:42 Par Violette Artaud et Thibault Sarrazin, France Bleu Provence

Ce mercredi, le stationnement est interdit par endroit sur l’avenue Pasteur à Aix. Huit platanes sont taillés. Ils sont dangereux, selon la mairie. D’autres tailles sont prévues pendant les vacances de Pâques afin d'éviter les chutes de branches. Les 83 platanes malades seront coupés cet automne.

27 abattages de platanes sont prévus pour 2018
27 abattages de platanes sont prévus pour 2018 © Maxppp - P.VICTOR

Aix-en-Provence, France

Coupe de printemps pour huit platanes de l'avenue Pasteur ce mercredi à Aix-en-Provence. Conséquence : vous aurez du mal à vous garer. Les places sous ces arbres sont inaccessibles.

Les platanes sont taillés pour éviter les chutes de branches mortes ou nécrosées. Cette opération sera répétée pendant les vacances de Pâques sur le boulevard Aristide Briand et sur le cours des Arts-et-Métiers notamment.

Quelque 83 platanes sont concernés au total. Ils seront abattus cet automne car ils sont malades, selon la mairie.

Pour Francine Richard, trésorière de l'Association Palais Prêcheurs Demain, une association de quartier, il faudrait soigner plutôt qu'abattre, et surtout ne pas couper les arbres qui sont seulement abîmés. "Même quand un arbre est abîmé il peut continuer à vivre à condition qu'on le soigne, qu'on ne le maltraite pas et surtout qu'on ne le coupe pas!" s'énerve-t-elle à la vue de troncs d'arbres coupés.

"Quand un arbre est abîmé, il peut continuer à vivre." - Francine Richard, de l'association APADEM

Près de 150 platanes ont été abattus en deux ans à Aix-en-Provence et 27 autres coupes sont prévues l'année prochaine. Pour Danielle Santamaria, adjointe aux espaces verts à la mairie, s'ils sont abattus, "c'est qu'il n'y a pas le choix". L'élue suit les recommandations des deux cabinets d'experts mandatés par la mairie.

"Si on met en doute la parole des experts, pourquoi fait-on appel à eux ?" - Danielle Santamaria, adjointe aux espaces verts à la mairie

Depuis six ans, les spécialistes s’attellent à l'expertise des 2.400 platanes d'Aix-en-Provence. Les arbres à risque sont surveillés tous les trois ans. Mais pour un platane abattu, un arbre est replanté, explique Sandrine Roudaine, directrice des espaces verts : "On fait le choix de diversifier avec d'autres essences comme le micocoulier, l'ormeau ou l'érable pour arrêter avec la monoculture comme c'était le cas jusqu'à présent."