Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec 85% d'occupation, les gîtes de France font le plein dans la Marne pour le pont de l'Ascension

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

En ce début de week-end prolongé, les propriétaires de gîtes ont le sourire dans la Marne. Leurs carnets de réservations sont quasiment pleins et ils reçoivent encore des coup de fil de dernière minute. Une bouffée d'air après des mois difficiles et de bon augure pour la saison estivale.

Gîte de France
Gîte de France © Radio France - Lagain Aurelie

Traditionnellement, le week-end de l'Ascension marque le top départ de la saison touristique estivale et cette année la directrice de Gîtes de France 51 a de quoi être optimiste, puisque le département de la Marne affiche un taux de remplissage de 85%. Entretien avec Marine Gertsch.

Peut-on parler d'un week-end de l'Ascension exceptionnel ?

"85%, c'est en effet un taux d'occupation très élevé. Il y a des disparités car ce sont surtout les logements de grosse capacité, 6 à 15 personnes, qui sont les plus recherchés. Il nous reste en revanche des disponibilités pour les chambres d'hôtes et les logements plus petits, ce qui prouve que les gens veulent se retrouver en famille ou entre amis pendant ce week-end".

Est-ce des clients locaux ?

"Oui, essentiellement du Nord, de l'Est de la France et de la région parisienne. Les touristes étrangers ne sont pas encore de retour. On a beaucoup de demandes de locaux, notamment de Parisiens, qui veulent des maisons avec jardin, dans la nature, pour prendre l'air et se mettre au vert. C'est vraiment l'effet déconfinement et d'ailleurs dès que le gouvernement a autorisé les déplacements au-delà de 10km, nos centrales de réservations ont été prises d'assaut".

C'est bon signe pour la saison estivale ?

"Le prochain long week-end, celui de la Pentecôte, est logé à la même enseigne que l'Ascension, avec beaucoup de réservations aussi, mais pour l'été les Français attendent encore un peu d'être sûrs de pouvoir aller au restaurant, de pouvoir sortir, de pouvoir faire des activités à proximité de leur lieu de vacances, donc ce sera des réservations de dernières minutes. Il est trop tôt mais on est optimiste".

Ce week-end de l'Ascension suffira-t-il à compenser les pertes de ces derniers mois ?

"Il est encore trop tôt pour chiffrer les pertes liées à la crise, il faudra voir sur un an. Les gîtes s'en sont mieux sortis que les chambres d'hôtes puisqu'ils ont eu le droit de continuer à accueillir des clients comme des ouvriers travaillant sur des chantiers. Ce qui est sûr c'est que certaines chambres d'hôtes sont en difficulté et qu'il faut vraiment que ça rouvre rapidement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess