Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'invasion de punaises de lit moins importante que prévu au lycée Louis-Armand à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le diagnostic est finalement moins alarmant que prévu à l'internat du lycée Louis-Armand de Chambéry. Seulement neuf chambres sur les 110 de l'internat sont contaminées par des punaises de lit et sont en cours de désinsectisation. La moitié des élèves pourra réintégrer l'internat d'ici lundi.

Punaises de lits
Punaises de lits © Radio France - Hygiène prévention environnement 3D

Chambéry, France

"Le bilan est plutôt rassurant". Le proviseur du lycée Louis Armand de Chambéry (Savoie) peut souffler. Après le passage d'une entreprise spécialisée pour détecter les punaises de lit, avec notamment l'intervention de chiens mardi, le diagnostic est moins alarmant que redouté. 

Neuf chambres seulement sur les 110 de l'internat sont contaminées par les punaises de lit et vont être traitées avec "une technique moderne, non chimique, et à haute température", selon les mots du proviseur Luc Clouet, qui précise que cela permet de "réduire le temps d'intervention".

Les chambres vont être traitées avec une technique non chimique

Depuis la semaine dernière, l'établissement était en alerte. Deux élèves s'étaient réveillés un matin avec plusieurs piqûres et les médecins avaient confirmé qu'il s'agissait bien de punaises de lit. Pour ne prendre aucun risque, les 340 élèves qui vivent à l'internat ont tous été priés d'aller dormir ailleurs pour réaliser un diagnostic complet et pouvoir traiter toutes les chambres infestées. 

Finalement deux bâtiments sur les quatre que compte l'internat ont été touchés et la moitié des élèves va pouvoir réintégrer l'internat d'ici lundi. Les autres sont accueillis temporairement chez des familles solidaires du lycée ou dans d'autres internats du secteur. 

Le proviseur espère que tout sera terminé "d'ici quinze jours". Une deuxième intervention canine aura notamment lieu dans les prochains jours avant le retour des élèves.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu