Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

90 km/h dans l'Indre ; quels axes concernés ?

-
Par , France Bleu Berry

Lundi 20 janvier, la commission des grands investissements de l'Indre a validé le principe d'un retour à 90 km/h sur 200 à 220 km de routes. Cela représente à peine 10 % du réseau. Reste à déterminer les axes concernés.

Moins de 10% du réseau indrien devrait repasser à 90 km/h
Moins de 10% du réseau indrien devrait repasser à 90 km/h © Radio France - Thierry Colin

C'était attendu, c'est désormais acté. 220 km de routes départementales devraient repasser à 90 km/h. Pour l'heure, la carte routière n'a pas été précisément établie mais le conseil départemental distille les indices : "On va le faire en cohérence avec les départements voisins, sur les axes transversaux" précise Michel Bougault, conseiller départemental. 

Concrètement : si la Touraine et le Poitou décident de passer les grandes départementales allant vers l'Indre à 90 km/h, l'Indre s'alignera. On peut donc extrapoler un peu et imaginer qu'une partie de la D943 entre Tours et la Châtre, la D925 vers Saint-Amand-Montrond dans le Cher ou la D975, qui traverse la Brenne pourraient être concernées. En tout état de cause, ces axes pourraient ne pas passer intégralement à 90 km/h : la vitesse pourrait varier entre 80 et 90 suivant la dangerosité estimée de certaines zones. 

Seule certitude, la N 151 entre Châteauroux et Issoudun restera à 80 km/h, "c'est une volonté du préfet" précise Michel Bougault. 

En ce qui concerne le calendrier, le Conseil départemental veut prendre le temps de définir les axes avec les départements limitrophes. Cela pourrait prendre encore plusieurs semaines. Il faudra ensuite ré-installer les panneaux. Ce ne sera pas le plus compliqué : il se murmure qu'ils n'ont pas été rangés bien loin,  en prévision d'un possible revirement du gouvernement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu