Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le camp de migrants à Chambéry est surchargé

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

À Chambéry, dans le quartier de Mérande, trente à quarante migrants vivent dans un camp de fortune depuis un mois. Ils viennent, pour la plupart, d'Afrique subsaharienne. Les associations qui leur apportent de l'aide appellent les pouvoirs publics à trouver des solutions d'accueil.

Ces migrants ont installé ce lieu de vie sommaire.
Ces migrants ont installé ce lieu de vie sommaire. © Radio France - Willy Moreau

Chambéry, France

Les tentes sont amassées les unes sur les autres. Faute de place, il est impossible d'en installer d'autres. Ce camp de migrants s'est installé mi-août dans le quartier de Mérande à Chambéry, en Savoie. Les associations s'inquiètent car les arrivées sont quotidiennes depuis quelques mois.

Une douzaine de personnes avaient donc dressé des abris de fortune près de la gendarmerie de Bassens mais elles ont été délogées ce mercredi. C'est bien la preuve que la situation devient urgente pour Claude Bouveresse de l'association La Cantine savoyarde qui leur fournit des repas : "Les années précédentes, on donnait 120 repas le midi en hiver et 80 environ l'été. Depuis ce printemps par contre, la moyenne tourne autour de 120, 130 voire 150. Ça ne baisse pas."

Des associations et des habitants ont fourni ces tentes. - Radio France
Des associations et des habitants ont fourni ces tentes. © Radio France - Willy Moreau

Les frontières italiennes sont davantage contrôlées. Les migrants passent dès lors plus au Nord et se retrouvent à Chambéry. La majorité est originaire d'Afrique subsaharienne même si l'on compte aussi des ressortissants albanais, afghans voire pakistanais.

Leur départ a été motivé par la peur expliquent la plupart de ces migrants.

Là où je me trouvais au Mali, il y avait la guerre. C’est pour ça que je suis parti de là-bas. - Mohammed

Les conditions de vie sont spartiates. Il n'y a pas d'accès à l'eau potable par exemple.  - Radio France
Les conditions de vie sont spartiates. Il n'y a pas d'accès à l'eau potable par exemple. © Radio France - Willy Moreau

Son voisin a installé une palette pour éviter de dormir à même la terre. Le sol peut être boueux lorsqu'il pleut. Sa tente le protège de l'humidité mais pas du froid qui commence à s'installer. Lui a fui son pays parce que son oncle le menaçait pour des questions religieuses. Retrouvez son témoignage ci-dessous :

Ce migrant raconte pourquoi il a fui son pays.

Amadou vient de fêter ses dix-sept ans à des milliers de kilomètres du Mali d'où il est originaire. Il a quitté son pays pour enfin aller à l'école. Malgré tout, il craint d'être expulsé bientôt puisqu'il n'a pas le statut de réfugié, comme beaucoup d'autres dans ce camp.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu