Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo

À 18 ans, cette Alsacienne va passer le bac puis s'envoler pour les Jeux Olympiques de Tokyo

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Une semaine avant de passer son baccalauréat de philosophie, la Brumathoise Océanne Muller, championne d'Europe de tir à la carabine, est plutôt détendue. Si sa candidature est validée, elle partira ensuite aux JO de Tokyo.

Océanne Muller dans la salle de tir du CREPS de Strasbourg
Océanne Muller dans la salle de tir du CREPS de Strasbourg © Radio France - Marie Maheux

Dans une semaine, le 17 juin, la Brumathoise Océanne Muller passera son baccalauréat de philosophie comme les 19.177 autres lycéens alsaciens en terminale. À 18 ans, la championne d'Europe de tir à la carabine à 10 mètres reste sereine, même face aux Jeux Olympiques : si sa candidature est validée, elle s'envolera cet été pour Tokyo

Un quotidien très rythmé 

Originaire de Brumath, Océanne Muller pratique le tir à la carabine en sport-étude depuis la seconde au CREPS (Centre de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive) de Strasbourg. C'est dans la salle de tir qu'elle passe au moins 10 heures par semaine, après ses demi-journées de cours : "On étudie jusqu'à midi, ensuite je m'entraîne jusqu'au soir et après le dîner je révise quand j'ai le temps."

Océanne Muller portant sa carabine de tir à air comprimé
Océanne Muller portant sa carabine de tir à air comprimé © Radio France - Marie Maheux

Positionnée au stand de tir, sa carabine à air comprimé à la main, la championne est très précise : "J'essaye de me stabiliser, de rester calme tout en continuant à viser, à tirer et à recharger et ainsi de suite." En compétition il faut tirer le plus précisément possible 60 plombs en une heure et demie. Un exercice auquel elle excelle : il y a deux semaines, la jeune femme a gagné les championnats d'Europe en tir à la carabine à 10 mètres. 

"Elle a du caractère et de la volonté"

Désormais, deux challenges l'attendent : d'abord le baccalauréat de philosophie et le grand oral, puis les Jeux Olympiques de Tokyo, si sa candidature est bien validée par la Commission consultative de sélection olympique (CCSO), organe du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Pour le bac, "je me sens à l'aise, je révise pour réussir mais je ne me stresse pas", explique Océanne. Même état d'esprit si elle s'envole pour Tokyo : "ça serait trop cool, c'est un rêve de petite fille." Son entraîneur depuis trois ans, Martial Anstett confirme : "Je pense que c'est l'une de ses forces, de prendre les choses comme elles viennent. C'est ce qui l'aide à progresser et je n'ai vraiment pas peur pour le bac de philo !"

Océanne Muller et son entraîneur Martial Anstett
Océanne Muller et son entraîneur Martial Anstett © Radio France - Marie Maheux

"Elle a du caractère et de la volonté" poursuit l'entraîneur. Deux qualités indéniables pour une sportive de haut niveau, qui participera aussi fin septembre à la coupe du monde junior de tir sportif à Lima au Pérou. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess