Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Amiens, des militants d'Extinction Rebellion mènent une action contre Amazon

-
Par , France Bleu Picardie

Des militants d'Extinction Rebellion ont mené ce jeudi soir une action contre Amazon dans la métropole amiénoise. Ils ont tagué une dizaine de bornes de retrait de colis et collé des affiches dénonçant notamment la surconsommation et les atteintes à l'environnement du géant du commerce en ligne.

Les militants ont collé des affiches et tagué des bornes de retrait de commandes Amazon
Les militants ont collé des affiches et tagué des bornes de retrait de commandes Amazon © Radio France - Hortense Crépin

"Dangereux pour vous et pour la planète". C'est ce qu'on peut notamment lire sur des affiches collées ce jeudi soir à Amiens par des militants d'Extinction Rebellion sur une dizaine de "lockers" d'Amazon, ces casiers dans lesquels les colis commandés sur le site de commerce en ligne peuvent être retirés et qu'ils ont été également tagués.

Dans un communiqué, le mouvement écologiste explique avoir mis "hors d’état de nuire la plupart des Amazon lockers de la métropole amiénoise". 

Une action menée contre la surconsommation et les émissions de CO2

Le communiqué est titré "Barbara Pompili en rêvait, Extinction Rebellion Amiens l’a fait !". Les militants rappellent qu'en 2017, celle qui était alors députée de la Somme avait signé, avec la Confédération des commerçants de France, une tribune demandant au gouvernement d’adopter un moratoire sur les projets d’entrepôts et de centres de tri de commerce en ligne. Et d'écrire qu'elle a "cédé à la volonté d’Emmanuel Macron, grand fan d’Amazon, dont il vint inaugurer l’entrepôt à Boves en 2017".

En pleine polémique sur la tenue du Black Friday, décalé d'une semaine par Amazon, Extinction Rebellion s'inquiète notamment des émissions de CO2 du géant du commerce en ligne et de la surconsommation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess