Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Amiens, les maraudes citoyennes "c'est tous les mercredis, même à Noël"

-
Par , France Bleu Picardie

Ses soirées du 24 et du 25 décembre, le gilet jaune et président de l'association des maraudes citoyennes amiénoises Fabrice Catoire les a passé dans la rue, ses trois sacs sur le dos, au contact des sans-abris. France Bleu Picardie l'a suivi.

Fabrice Catoire, président de l'association des maraudes citoyennes amiénoises a passé son Noël à distribuer des repas aux sans-abris.
Fabrice Catoire, président de l'association des maraudes citoyennes amiénoises a passé son Noël à distribuer des repas aux sans-abris. © Radio France - Marie Roussel

Amiens, France

Trois sacs et un gilet jaune sur le dos, Fabrice Catoire est encore bien chargé ce mercredi 25 décembre. "Dans ce sac il y a des sandwichs faits maison, là c'est un sac de vêtements chauds, et puis ici on a un sac avec tout ce qui est plutôt sucré", décrit le président de l'association des maraudes citoyennes amiénoises. Le café et les papillotes de Noël n'ont pas été oubliées. "Comme c'est un jour pas comme les autres, je leur ai fait des petites entrées dans des gobelets individuels, pour apporter un peu de moyen de faire la fête à ces gens qui sont dehors. Ça fait toujours plaisir".

Apporter des moyens de faire la fête à ceux qui sont dehors"

Pas de trêve, donc, pour ce bénévole le soir de Noël. "Les dates fixes de fêtes, c'est pas mon truc", confie-t-il. Toute sa soirée, de 18h à 22h est entièrement consacrée aux sans-abris "L'intérêt de ces maraudes, c'est de leur apporter un peu de temps et d'attention. Parce que ce sont des gens qui toute la journée sont pour certains assis par terre, ignorés, parfois snobés et qui entendent pas toujours des choses agréables à leur sujet."

La nuit du 25 sous la tente

A pied, comme chaque mercredi, Fabrice Catoire se met en route. Première étape : la rue Delambre où se trouvent Adeline et Pierre, à la rue depuis six ans et dix-huit mois. Les deux sans-abris l'accueillent avec le sourire, ils l'ont rebaptisé "l'homme sandwich". Le gilet jaune commence alors la distribution, et engage ensuite la conversation. "Cela nous apporte un peu de réconfort, parce qu'il y aurait plus de gens comme lui, on se sentirait mieux et compris", dit Adeline. "C'est bien, au moins on peut avoir à manger et quand on a pas d'argent c'est un plus", renchérit Pierre, qui passe sa nuit de Noël dehors, sous une tente.

Les repas d'Adeline et Pierre terminés, Fabrice s'apprête à continuer sa tournée. Direction : la gare. A chaque maraude, le bénévole voit une trentaine de personnes sans domicile fixe dans le centre-ville d'Amiens. Pour l'année prochaine, il s'est fixé avec l'association des maraudes citoyennes un nouvel objectif : étendre le périmètre aux quartiers périphériques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu