Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Aubervilliers, du théâtre pour sensibiliser les collégiens au harcèlement scolaire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Des ateliers de théâtre sont organisés tout au long de l'année scolaire en Seine-Saint-Denis pour sensibiliser les collégiens au harcèlement scolaire. Mardi 23 mars, plusieurs classes du collège Henri Wallon d'Aubervilliers ont assisté à la représentation.

À Aubervilliers, du théâtre pour sensibiliser les collégiens au harcèlement scolaire
À Aubervilliers, du théâtre pour sensibiliser les collégiens au harcèlement scolaire © Radio France - Hajera Mohammad

Une jeune fille harcelée parce qu'elle porte une robe, une autre qui reçoit des messages malveillants sur son smartphone sans arriver à en parler à son père, un garçon insulté et moqué en pleine salle de permanence... toutes ces scènes sont jouées par des comédiens sous les yeux de plusieurs élèves de 5ème du collège Henri Wallon d'Aubervilliers, venus assister à cette représentation au théâtre de la Commune.

Des élèves témoins ou victimes 

Au cours de la représentation, les jeunes peuvent lever la main pour interrompre les comédiens et leur faire rejouer les scènes pour faire en sorte qu'elles se terminent bien. Certains élèves se portent même volontaires pour aller aider la victime de harcèlement sur scène et la défendre face aux agresseurs. 

Rebecca, élève de 5ème, l'avoue, elle a déjà été "témoin" de harcèlement. "J'ai déjà vu un garçon et une fille se faire harceler, c'était des insultes sur l'apparence, la couleur de peau ou ce que la personne pouvait porter. Je n'ai pas eu le courage d'aider parce que je suis très timide et j'ai peur que je me fasse harcelée à mon tour mais je regrette". 

Assise à côté d'elle, Sophia, le confie, elle a pendant un certain temps été victime de dénigrement : "On se moquait de mon physique assez régulièrement". Prévenir un adulte, porter plainte ? "Non, on a peur des représailles", dit-elle. Des représailles notamment sur internet. "Le pire du harcèlement, c'est le cyberharcèlement", confirme la jeune Tyna. 

"Je n'ai pas eu le courage d'aider" - Rebecca, collégienne

Le théâtre pour débattre

Les réseaux sociaux c'est "un fléau", reconnaît aussi Dylan, le professeur principal au collège Wallon. Il avoue se sentir parfois démuni face au harcèlement en ligne. Même si son établissement réalisé un travail de fond tout au long de l'année scolaire pour lutter contre cette problématique, le théâtre est un moyen supplémentaire et efficace d'aborder le sujet, selon lui : "Les élèves se sentent touchés, impliqués, ça créé vraiment une dynamique parce qu'ils ont tous des situations auxquelles se rapporter en réalité". 

Maria, comédienne de la compagnie Entrées de jeu, confirme : "Le théâtre est un super outil de communication, parce que c'est une fiction mais dans laquelle on peut se reconnaître donc ça permet de parler librement sans parler de sa vie privée".

"Le théâtre c'est un super outil" - Maria, comédienne

Libérer la parole, responsabiliser les jeunes

Droit à limage, dépôt de plainte, harcèlement sexuel, les jeunes ont beaucoup de questions à poser pendant la séance, des choses à apprendre aussi comme Jean-Evan. "Je ne savais pas que si quelqu'un te filme sans ton autorisation, tu as le droit d'aller porte plainte". Mais l'adolescent l'assure, désormais, s'il est témoin d'un cas de harcèlement, "je défendrai la personne et je dirai aux harceleurs que ce n'est pas bien. Imaginez, ça vous arrive à vous ?"

Ces ateliers de théâtre sont organisés tout au long de l'année par le conseil département de la Seine-Saint-Denis dans plusieurs collèges dans le cadre de son plan de lutte contre le harcèlement, lancé il y a quelques années. Une dizaine de représentations se déroulent tout au long de l'année scolaire.

Un "comité des parents contre le harcèlement"

Le débat autour du harcèlement scolaire a été relancé, au début du mois, après l'assassinat de la jeune Alisha, 14 ans, poussée dans la Seine à Argenteuil, par deux élèves de son établissement. La jeune fille était victime de harcèlement. Marlène Schiappa, la ministre de la Citoyenneté, a lancé hier le "comité des parents contre le harcèlement" qui doit se réunir quatre fois par an pour réfléchir à des solutions pour lutter contre ce problème.

À Aubervilliers, du théâtre pour sensibiliser les collégiens au harcèlement scolaire - REPORTAGE

Choix de la station

À venir dansDanssecondess