Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Aubervilliers, une trentaine de locataires HLM réclament des logements "salubres et dignes"

mercredi 6 décembre 2017 à 20:15 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

A l'appel de l'association "Alliance citoyenne Aubervilliers", une trentaine d'habitants, essentiellement locataires du parc HLM de la ville, ont manifesté contre l'insalubrité ce mercredi. Le président de l'OPH assure que le parc de logements n'est "pas insalubre".

Les manifestants ont défilé jusque devant la mairie d'Aubervilliers
Les manifestants ont défilé jusque devant la mairie d'Aubervilliers © Radio France - Rémi Brancato

Aubervilliers, France

La manifestation était modeste maix bruyante ce mercredi, dans les rues d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis : une trentaine d'habitants ont réclamé "des logements salubres et dignes". La plupart sont des locataires de l'OPH (office public de l'habitat) de la ville, qui manifestaient à l'appel d'une jeune association, l'Alliance citoyenne Aubervilliers.

Des problèmes de rats et de cafards

Tous mettent en avant des problèmes de saleté, d'entretien dans leurs logements et surtout le manque d'écoute de l'office HLM. "J'ai des cafards partout chez moi" raconte cette habitante, qui préfère rester anonyme. "Nous on a le balcon au premier et on voit les rats qui se baladent partout" raconte Joséphine Garcia. Son mari Antoine ajoute : "rien ne bouge". Il dénonce l'inaction de l'office HLM, sollicité à plusieurs reprises.

Cette locataire de l'office HLM dénonce ses conditions de vie

Pour la première fois, comme d'autres locataires, le couple de retraité a choisi de manifester, à l'appel de l'association Alliance citoyenne. Installée depuis deux ans à Aubervilliers, elle est une émanation de l'association grenobloise du même nom. Son objectif : inciter les habitants à se mobiliser sur les thématiques qu'ils choisissent eux-mêmes.

Laurent Moity a choisi d'adhérer et il est aujourd'hui porte-parole. "On râle en pensant qu'Aubervilliers est une ville où les gens ne s'intéressent pas à ce qui se passe, c'est faux : Alliance Citoyenne ce sont des gens qui se mobilisent pour défendre le patrimoine commun de la ville" assure-t-il. Selon un salarié de l'association, elle compterait déjà 150 à 200 membres dans la ville.

Les habitants dénoncent un office HLM qui n'écoutent pas leurs revendications

"Le parc [de l'office HLM] n'est pas insalubre" selon son président

Cette manifestation, en tout cas, pour dénoncer "l'insalubrité", vise notamment le président de l'OPH d'Aubervilliers, Anthony Daguet, également premier adjoint à la maire. Sollicité par France Bleu Paris, il reconnaît que le service aux locataires peut s'améliorer. Un travail engagé, assure-t-il, depuis qu'il a pris les rennes en mai dernier.

Il insiste sur la rénovation urbaine qui se poursuit mais il réfute le terme d'"insalubrité". "Quand on parle de logement insalubre, il faut aller voir dans quoi vivent les gens aujourd'hui dans du logement insalubre, c'est un peu indécent d'utiliser ce terme" s'agace-t-il. "Le parc n'est pas insalubre" conclut-il.