Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Aubusson, une grève de la faim pour défendre le bloc opératoire

jeudi 14 février 2019 à 14:04 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse et France Bleu

À Aubusson (Creuse), un conseiller municipal et agent administratif de l’Hôpital mène une gréve de la faim. Il redoute la disparition du service de chirurgie, menacé par des mesures d'économies et le plan santé du gouvernement.

Mathieu Charvillat, devant le scanner installé en 2015
Mathieu Charvillat, devant le scanner installé en 2015 © Radio France - Olivier Estran

Aubusson, France

"J'ai perdu une dizaine de kilos depuis le début mon action, mais je me sens encore en pleine possession de mes moyens, et je peux tenir une dizaine de jours de plus ". Les traits tirés, Mathieu Charvillat, dit se contenter d'un jus d'orange le matin et de l'eau le reste de la journée. Depuis plus d'une semaine (le 5 février), il a cessé de s'alimenter pour dénoncer les menaces qui pèsent sur le service de chirurgie de l'hôpital.

L’établissement accuse un déficit d'un million 600.000 euros, et dans ses premières préconisations l'Agence Régionale de Santé envisagerait la fermeture du service. Cela rejoint la publication du plan santé du gouvernement qui veut faire des hôpitaux ruraux, des hôpitaux dits "de proximité", sans maternité ni chirurgie.

"C'est un abus de langage", dénonce Mathieu Charvillat, "on parle de proximité alors qu'en fait on assiste à un morcellement , à un déshabillage de nos établissements et on va éloigner nos patients des services disponibles."

Le témoignage de Mathieu Charvillat

La maternité d'Aubusson a fermé depuis belle lurette (1993) et le service de chirurgie n'assure plus que des opérations ophtalmologie et de gastro-entérologie. Activité réduite, mais toujours importante avec près de 400 opérations par an.

Quels sont les services qui resteront à l'hôpital d'Aubusson ?   - Radio France
Quels sont les services qui resteront à l'hôpital d'Aubusson ? © Radio France - Olivier Estran

"On veut expédier les patients sur de gros hôpitaux, s'agace Thierry Bergeret , du service de radiologie, mais moi mon village est a deux heures de Limoges. Alors faire tout ce trajet aller-retour pour une opération d'ophtalmo qui va durer une demi-heure, c'est un peu sévère !"

"Sans compter que la mobilité à un coût, ajoute un de ses collègues Hammani Jijanne, même si les frais sont remboursés, il fait avancer l'argent pour le taxi et on voit des gens qui n'ont pas les moyens de mettre 100 euros pour un trajet jusqu'à Guéret. Conséquence, ils renoncent à se faire soigner !"

Quelles conséquences en cas de fermeture du bloc opératoire ?

Plusieurs élus, dont le maire d'Aubusson Michel Moine ( par ailleurs président du Conseil d'Administration de l'hôpital ) ont co-signé un courrier pour demander à rencontrer en urgence le directeur de l'Agence Régionale de Santé. Ils ont été entendus, celui viendra rencontrer le gréviste de la faim et le personnel de l'hôpital ce vendredi 15 février.