Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Audincourt, les lycéens sont incités à prendre la voie verte pour éviter les accidents

lundi 6 novembre 2017 à 19:10 Par Soisic Pellet, France Bleu Belfort-Montbéliard

Devant la place du marché d’Audincourt (25), des centaines de jeunes traversent tous les jours la départementale 437 pour rejoindre le lycée Nelson Mandela et le collège Jean Bauhin. Un flot parfois dangereux, surtout l'hiver. La solution : prendre la voie verte, juste au-dessus.

Les jeunes étaient attendus au stand de sensibilisation, situé sur la voie verte au-dessus de la départementale
Les jeunes étaient attendus au stand de sensibilisation, situé sur la voie verte au-dessus de la départementale - CTPM / Ville d'Audincourt

Audincourt

Une grande opération de sensibilisation a été organisée hier toute la journée par la ville d'Audincourt et le réseau de transport CTPM (Compagnie de Transport du Pays de Montbéliard). Un stand était installé devant la place du marché. L'objectif : inciter les lycéens et les collégiens à emprunter la voie verte, réservée aux piétons et aux cyclistes, plutôt que de traverser la départementale.

Car ils sont des centaines à le faire tous les matins pour aller en cours. Sauf que ces jeunes ne font pas toujours attention. C'est ce que rapporte Damien Charlet, premier adjoint de la ville d'Audincourt et en charge des questions de sécurité : "vu le nombre important d'élèves, ça amène parfois à des comportements dangereux, traverser parfois au piéton rouge, gêner la circulation".

Plusieurs accidents ont eu lieu

Au début de l'été, une jeune lycéenne de 17 ans a été renversée mortellement par une voiture à cet endroit. Un drame qui a marqué beaucoup de lycéens. Fadila, Kenza ou encore Dina prennent la voie verte depuis cet accident.

J'étais là quand ma copine s'est faite renversée par une voiture. Depuis l'accident, je passe par la piste cyclable. Fadila, 14 ans

Les habitudes restent difficiles à changer

Mais la plupart continue de traverser directement la route. Tout simplement pour des raisons de temps. "Moi je passe par le chemin normal, par la route, c'est plus rapide" avoue Jennifer, 16 ans. Et c'est loin d'être la seule. Pendant la journée de sensibilisation, c'est la réponse qu'à le plus entendu Marjorie Pottier, chargée de communication chez CTPM. "Ça fait faire un détour, c'est une histoire de 150, 200 mètres mais pour eux c'est toute une histoire dès le matin" ajoute-t-elle.

Des panneaux indiquant l'accès à la voie verte sont désormais installés dès les arrêts de bus. Et d'autres journées de sensibilisation sont prévues.