Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Avignon, près de 250 manifestants mobilisés lors de la marche des solidarités avec les sans-papiers

-
Par , France Bleu Vaucluse

Près de 250 manifestants ont manifesté à Avignon ce samedi 20 juin, pour réclamer à l'Etat français la régularisation "inconditionnelle" de tous les sans-papiers. Le cortège a défilé dans le calme depuis la gare centre d'Avignon jusqu'à la place de l'Horloge.

Début du cortège de la marche des solidarités à Avignon
Début du cortège de la marche des solidarités à Avignon © Radio France - Anaïs Martin-Cauvy

Ils étaient près de 250 manifestants à Avignon - d'après les syndicats -, à scander leur solidarité avec les sans papiers ce samedi 20 juin. La manifestation co-organisée par Solidaires 84, le collectif Rosmerta et Exilé.e.s 84 entre dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés. Ils réclament à l'Etat français la régularisation des sans-papiers et la fermeture des CRA (Centre de rétention administratif) où sont détenus les demandeurs d'asile en attente de renvoi dans leur pays d'origine ou de dernier transit. 

En ce moment ce sont eux les réfugiés, peut-être que demain on le sera aussi. 

Plus le cortège remonte la rue de la République, à Avignon, plus la foule grossit. René se désole que "dans le pays des droits de l'Homme, on ne vienne pas en aide aux migrants parce qu'ils n'ont pas un tampon sur un papier". Pour Catherine, c'est l'incompréhension "en ce moment ce sont eux les réfugiés, peut-être que demain on le sera aussi". 

Dans la foule, deux adolescents hébergés par le Collectif Rosmerta témoignent, tout ce qu'ils veulent "c'est être protégé par l'aide sociale à l'enfance", raconte le premier garçon de 16 ans. "Je ne sais pas sur quoi ils se basent, peut-être leur humeur ou à l'apparence mais même ceux qui ont des preuves de leur minorité, ils se font refuser...", lâche son ami. Ils ont fuit un passé qu'ils n'arrivent pas à raconter, pour aller à l'école, travailler dans l'architecture, le bâtiment ou encore dans la restauration, "j'étais même prêt à mourir pour la France", continue l'adolescent.

Manifestante à Avignon lors de la marche des solidarités avec une pancarte
Manifestante à Avignon lors de la marche des solidarités avec une pancarte © Radio France - Anaïs Martin-Cauvy

Mobilisation en soutien aux sans papiers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu