Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Bagnolet, l'épicerie éphémère fait revivre un quartier en rénovation

-
Par , France Bleu Paris
Bagnolet, France

Une épicerie dans un container rouge a ouvert ses portes à Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, dans le quartier des Malassis. Une initiative portée par les habitants face à la fermeture de nombreux commerces, en raison des travaux de rénovation urbaine.

Devant "l'épicerie", installée dans un container place de la Résistance, à Bagnolet
Devant "l'épicerie", installée dans un container place de la Résistance, à Bagnolet © Radio France - Rémi Brancato

Depuis environ un an et demi, de nombreux commerces ferment dans le quartier des Malassis, à Bagnolet, en Seine-Saint-Denis. Pour cause de travaux de rénovation urbaine débutés mi 2016 dans ce quartier populaire de la banlieue Est de Paris, les échafaudages et les grues sont partout et, avec leur arrivée, les habitants ont vu les commerçants s'en aller. Certains ont décidé de réagir. Via le conseil de quartier des Malassis, qui a alerté le maire de la ville, ils ont obtenu fin février l'ouverture d'une épicerie éphémère dans un container rouge, place de la Résistance.

Se dire que pendant deux années il n'y aura rien, cela fait un peu ghetto

"Tout le monde est content" sourit Kobi, l'épicier, dont la boutique, située 100 mètres plus loin, est "fermée pour travaux, depuis un an et demi à peu près". Pour les habitants, impensable d'attendre 2020 et la fin des travaux pour que des commerces réapparaissent. "Ils ont tout fermé et se dire que pendant deux années il n'y aura rien, cela fait un peu ghetto" avance Jean Mendy, habitant du quartier et désormais employé à mi-temps dans l'épicerie-container.

Reportage dans cette nouvelle épicerie, à Bagnolet

100 000 euros de financement de la mairie

Jean Mendy a donc alerté le conseil de quartier des Malassis, et son représentant Jean-Philippe Carlin, avant de demander au maire une aide pour l'ouverture d'un commerce éphémère. "Cela nous a coûté un peu moins de 100 000 euros", explique Tony Di Martino, le maire (PS) : "au moins cela fait revivre le quartier et cela met un commerce au plus près des habitants".

Jean-Philippe Carlin, le représentant du conseil de quartier des Malassis, et Kobi, l'épicier
Jean-Philippe Carlin, le représentant du conseil de quartier des Malassis, et Kobi, l'épicier © Radio France - Rémi Brancato

La ville a fait appel à l'association d'urbanistes et d'architectes "YA+K", qui a imaginé l'installation de ces trois containers. A côté de l'épicerie de Kobi, un restaurant associatif doit ouvrir au mois de juin. "C'est redevenu un point de rencontre où les habitants peuvent venir acheter leurs courses et en même temps parler entre eux" se réjouit Jean-Philippe Carlin.

Jean-Philippe Carlin du conseil de quartier des Malassis, à Bagnolet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess