Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La situation s'arrange pour le couple de vignerons japonais menacés d'expulsion à Banyuls

jeudi 5 juillet 2018 à 12:41 Par Solène de Larquier, France Bleu Roussillon

Le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé de réexaminer le dossier de ces vignerons japonais, à qui il avait refusé un titre de séjour. Leur exploitation, bien que jeune et prometteuse, était jugée non viable. Face à la forte mobilisation, la préfecture demande à recevoir de nouveaux éléments.

Vignoble de Banyuls, image d'illustration.
Vignoble de Banyuls, image d'illustration. © Radio France - Georges BARTOLI

Banyuls-sur-Mer, France

Retournement de situation pour Rié et Hirofumi Shoji. Après leur avoir refusé à chacun le titre de séjour, le préfet des Pyrénées-Orientales décide de réexaminer leur dossier. Ce couple japonais s'est installé à Banyuls il y a un an seulement et la préfecture estimait que l'exploitation n'était pas viable "alors que la première récolte date seulement de septembre dernier" s'indigne Maître Codognès, l'avocat du couple.

L'avocat a porté un recours devant le tribunal administratif de Montpellier et l'expulsion est donc suspendue pour le moment. Cette histoire s'est vite répandue dans le monde du vin qui s'en est ému. Car le vin produit par Rié et Hirofumi Shoji bénéficie déjà d'une belle réputation. Il ne reste quasiment plus rien des 8 à 9 000 bouteilles sorties l'an dernier, vendues dans 14 pays. Et une bonne partie de la prochaine cuvée est déjà réservée.

Des politiques de tous bord ont aussi apporté leur soutient au couple comme la président de région Carole Delga et les Républicains du département.

Une pétition a même rassemblé près de 50 000 signatures.  L'affaire connait donc un tout autre tournant : le préfet invite Rié et Hirofumi SHOJI à lui transmettre de nouveaux éléments et va leur délivrer un récépissé de demande de titre de séjour en attendant la décision finale.