Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mort de Jacques Chirac

A Biarritz, Christophe Castaner réagit à la mort de Jacques Chirac, "ce repère pour la République"

Christophe Castaner était à Biarritz ce jeudi en fin d'après-midi au congrès du syndicat Unité SGP Police, où 400 policiers sont rassemblés depuis le début de la semaine. Le ministre de l'intérieur a eu une pensée pour Jacques Chirac, mort ce jeudi matin à 86 ans.

Christophe Castaner, à Biarritz pour le congrès du syndicat Unité SGP Police FO, a réagit à la mort de Jacques Chirac, ce jeudi matin, à l'âge de 86 ans.
Christophe Castaner, à Biarritz pour le congrès du syndicat Unité SGP Police FO, a réagit à la mort de Jacques Chirac, ce jeudi matin, à l'âge de 86 ans. © Radio France - Paul Nicolaï

Biarritz, France

C'est en marge du congrès du syndicat Unité SGP Police FO que Christophe Castaner a eu quelques mots pour Jacques Chirac, mort ce jeudi matin à l'âge de 86 ans. Le ministre de l'intérieur, venu saluer les 400 policiers réunis en congrès national à Biarritz. 

"Avec le décès de Jacques Chirac, la famille de la sécurité intérieure a perdu un allié. Elle a perdu un homme qui s'est battu pour elle et pour ses moyens. Jacques Chirac, on a pu l’oublier, fut ministre de l’Intérieur. Il a surtout été l'homme politique qu'on a pu combattre, que j'ai pu combattre, mais qui a incarné la France dans cette authenticité. on se souvient de ses deux mandats comme président de la République. mais on se souvient surtout de l'homme politique, de l'amoureux de la France, de ce repère pour la République, et au fond pour une partie du quotidien des français."

Comme Christophe Castaner, de nombreux témoignages ont afflué à l'annonce du décès de l'ancien chef d'Etat, à la tête de la France de 1995 à 2007. Des anonymes, croisés dans les rues, comme ici à Biarritz, mais aussi de nombreux élus du Pays Basque. Une journée de deuil national est prévu lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu