Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Bordeaux, la manifestation de soutien à la Palestine est autorisée samedi

-
Par , France Bleu Gironde

Il y aura bien une manifestation pro-Palestine à Bordeaux, ce samedi. Contrairement à la préfecture de police de Paris, la préfecture de la Gironde a autorisé la tenue de la manifestation, qui démarrera à 15 heures de la place de la Victoire.

Des appels à manifester pour la Palestine ont été lancés dans tout le pays pour samedi. Dès mercredi, pleureuses organisations se sont rassemblées devant le métro Invalides à Paris.
Des appels à manifester pour la Palestine ont été lancés dans tout le pays pour samedi. Dès mercredi, pleureuses organisations se sont rassemblées devant le métro Invalides à Paris. © Maxppp - Le Pictorium

Contrairement à Paris, Marseille et Strasbourg, il y aura bien un défilé pro-Palestine autorisé ce samedi à Bordeaux. La préfecture de la Gironde a confirmé la tenue du rassemblement, ce vendredi. Il doit démarrer à 15 heures de la place de la Victoire. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets de suivre de près les rassemblements, de les interdire si nécessaire, et d'assurer la protection des lieux fréquentés par la communauté juive. 

À Paris, un rassemblement devait être organisé ce samedi. Mais jeudi soir, le préfet de police de Paris (et ancien de la Gironde) Didier Lallement, l'a interdite, justement à la demande du ministre de l'Intérieur. Le préfet Lallement a pointé "un risque sérieux" de "troubles graves à l'ordre public", ainsi que d'"exactions contre des synagogues et intérêts israéliens". L'interdiction a été confirmée ce vendredi soir par le tribunal administration de Paris. 

Une manifestation "devant la gravité de la situation du peuple palestinien meurtri par les forces de l'occupation israélienne"

Les organisations bordelaises qui organisent le défilé, appellent à manifester "devant la gravité de la situation du peuple palestinien meurtri par les forces de l'occupation israélienne". Elles dénoncent "le nettoyage ethnique, l'occupation, la colonisation, la répression et la spoliation", demandent à ce qu'Israël soit "condamné et sanctionné" et appellent la France à "sortir de sa position de pseudo-neutralité honteuse et complice".   

Le nouveau conflit, qui dure depuis lundi au Proche-Orient a fait plus de 140 morts, en grande majorité palestiniens. Vendredi, 10 Palestiniens ont été tués et plus de 150 blessés lors d'affrontements avec les troupes israéliennes dans plusieurs villes de Cisjordanie, selon un bilan officiel palestinien. Sur la bande de Gaza, les raids aériens et tirs israéliens se sont poursuivis. 122 Palestiniens sont morts depuis lundi dans l'enclave, dont 31 enfants, selon un dernier bilan palestinien. En Israël, neuf personnes ont été tués dont un enfant et plus de 560 blessées. "Ils payent et continueront de payer chèrement. Ce n'est pas encore fini", a averti le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Le Hamas et les autres groupes palestiniens à Gaza ont tiré 2 000 roquettes depuis lundi, selon l'armée israélienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess