Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Brantôme, en période de grosse chaleur les aides à domicile s'occupent des personnes âgées

mercredi 25 juillet 2018 à 18:40 Par Octavie Couchard, France Bleu Périgord

Les fortes chaleurs de la semaine sont parfois difficile à supporter pour les personnes âgées. A Brantôme, le centre intercommunal d'action sociale (Cias) n'attend pas le déclenchement du plan canicule pour agir. Les agents sont mobilisés pour aider toutes les personnes du territoire.

Quand elle passe chez Yvonne et Marcel, Angélique, l'aide à domicile, veille à toujours leur donner un verre d'eau.
Quand elle passe chez Yvonne et Marcel, Angélique, l'aide à domicile, veille à toujours leur donner un verre d'eau. © Radio France - Octavie Couchard

Brantôme, France

A Brantôme, Marcel et Yvonne habitent dans une maison avec un jardin. Mais ces dernières semaines, les retraités de 87 et 83 ans ne profitent pas vraiment de l'érable planté au milieu de la pelouse : "Il fait trop chaud et je ne supporte pas le soleil", explique Yvonne. "Alors, je reste à l'intérieur au frais." Cette retraitée a fait une croix sur le jardin pour quelques jours. "J'y vais le soir, à la fraîche, mais de toute façon rien ne pousse. La chaleur, ça nous embête !". 

De son côté, son mari Marcel fait bien attention. "Je m'occupe dans la maison. Je regarde le tour de France sinon, je bouquine, les livres ne manquent pas dans la maison !" Tous les matins, il attend la visite de l'aide à domicile, Angélique. Elle vient le voir lui et sa femme pour faire le ménage, mais pour s'assurer aussi que tout va bien, surtout en ce moment.

Faire attention au quotidien

Avec les fortes chaleurs, Angélique redouble d'attention envers les personnes dont elle s'occupe. "Dès qu'on arrive, on ferme les volets pour maintenir la maison au frais. Et puis _on les fait boire, et on leur prépare la bouteille d'eau pour la journée_." L'aide à domicile leur rappelle aussi quelques consignes pour être tranquille la journée : ne pas aller dans le jardin, ne pas faire trop d'effort, moins se vêtir, veiller à laisser les volets fermés la journée et les ouvrir le soir pour faire entrer du frais.

Comme toutes les autres aides à domicile du CIAS de Brantôme, Angélique a été sensibilisée aux gestes en cas de fortes chaleurs. Elle fait davantage attention aux personnes âgées, surtout quand elles sont isolées et faibles, quitte à passer plusieurs fois dans la journée, et dans ce cas, le CIAS adapte les plannings des agents. "C'est aussi très rassurant pour les familles de savoir qu'il y a un passage dans la journée, qu'on vient pour leur donner à boire et s'assure qu'ils ne souffrent pas de la chaleur", raconte Angélique. 

Sans attendre le plan canicule

Le Cias de Brantôme n'attend pas le déclenchement du plan canicule pour prendre soin des aînés du secteur. Depuis le 1er juin, les agents sont informés des gestes et des mesures à prendre en cas de fortes chaleur. L'idée est d'assurer aux personnes de passer l'été et les périodes de canicule dans de bonnes conditions : "Il vaut mieux _faire de la prévention que d'arriver à des situations plus dramatiques_, et c'est le rôle du CIAS de veiller à ce que les bénéficiaires passent les périodes de fortes chaleurs dans de très bonnes conditions", explique Cécile Chansiot, la responsable de secteur au centre d'action de Brantôme. 

Un courrier est envoyé à tous les bénéficiaires pour les informer des fortes chaleurs, et notamment pour qu'ils s'inscrivent sur le registre. Si le plan canicule est déclenché, toutes les personnes inscrites sur ce registre recevront des appels et des visites pour s'assurer que tout va bien. En attendant, tous les agents du Cias gardent un oeil préventif sur les bénéficiaires.