Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : à Brest, le marché de Noël n'aura pas lieu

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La mairie de Brest a annoncé mardi l'annulation de son traditionnel marché de Noël et de la totalité des animations de fin d'année. Mais pour conserver une ambiance festive, la municipalité va mettre le paquet sur les illuminations, dont le budget a augmenté de 50%.

Le marché de Noël de Brest en 2019.
Le marché de Noël de Brest en 2019. © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

"On a tout essayé", se désole mardi 10 novembre Fortuné Pellicano, l'adjoint au maire de Brest chargé de l'animation et des mauvaises nouvelles en ces temps de crise sanitaire. Personne n'en doutait, "ce sera un Noël un peu particulier" à Brest. Il n'y aura donc ni chalets place de la Liberté, ni fête foraine, ni animations ou spectacles dans les rues, pas plus que de chorales et de concerts en centre-ville.

Malgré le dialogue constant avec la sous-préfecture de Brest, le contexte sanitaire ne laissait guère de marge de manœuvre pour le marché de Noël, qui ne pourra donc se tenir du 28 novembre au 24 décembre. Alors que personne ne peut prévoir la date de sortie du confinement, la ville rappelle que le décret du 16 octobre 2020 interdit toujours les réunions de plus de six personnes dans l'espace public. Sur un plan pratique, les artisans et commerçants ayant déjà versé des arrhes seront évidemment remboursés. 

Comme pour la fête de la musique, on a privilégié des solutions alternatives pour donner un peu de bonheur aux gens. Brest doit avoir un air de fête

L'accent sera mis sur la lumière

En compensation, Fortuné Pellicano annonce que la ville a décidé "volontairement et assez fortement d'augmenter le volume d'illuminations en centre-ville. Ce que nous pouvons faire, nous le faisons, dans la limite de nos moyens." Le budget (environ 200 000 euros) a été augmenté de plus de 50% pour "donner une ambiance festive". Plus de 460 rideaux lumineux et 900 guirlandes scintilleront du 28 novembre au 3 janvier

De nouveaux secteurs seront ainsi mis en lumière, comme la place Guérin, les halles Saint-Martin ou le parking du musée des Beaux-Arts. La mairie promet des décorations "innovantes et recyclables", notamment à base de canne à sucre. Des structures illuminées de cinq mètres de haut orneront aussi les rues de Siam et de Lyon. Quant aux artères perpendiculaires à la rue Jean-Jaurès, elles seront mieux mises en valeur, en particulier la rue Kerfautras. Enfin, les arbres de la rue de la Porte (Recouvrance) seront illuminés. 

Aujourd'hui moins énergivores, ces décorations représentent une consommation électrique totale de 7 440 kWh selon la mairie de Brest, qui rappelle que la consommation moyenne d'un foyer français avoisine 4 700 kWh.

550 sapins locaux

Pour diminuer l'empreinte carbone des fêtes, la ville de Brest achète ses sapins depuis l'an dernier auprès d'un producteur finistérien, à Langolen près de Quimper. 550 arbres de Noël seront livrés ce mois-ci pour décorer les écoles, les crèches, les Ehpad et autres lieux municipaux. Une fois les fêtes passées, tous les sapins seront broyés pour servir de paillage dans les massifs d'arbustes de la métropole. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess