Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Brest, les masques tardent à arriver

Par

La distribution des masques aux Brestois se fait attendre : la faute aux livraisons qui arrivent au compte-goutte. La mairie, qui a aussi mobilisé 300 bénévoles pour lancer une filière de production locale, assure que tous les habitants seront servis d'ici la fin juin.

Un atelier de production de masques, au lycée Jules-Lesven. Un atelier de production de masques, au lycée Jules-Lesven.
Un atelier de production de masques, au lycée Jules-Lesven. © Radio France - Nicolas Olivier

"Il ne suffit pas de commander des masques pour les avoir, le marché est très compliqué". Le maire de Brest François Cuillandre a fait le point lundi 25 mai, moins d'un mois après l'annonce de la stratégie de la ville en terme de fabrication, de commande et de distribution de masques grand public pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Plus d'un million de masques

Le maire réfute tout retard à l'allumage : les premières commandes ont été passées dès le 5 avril, soit au surlendemain "du changement de doctrine" du gouvernement. François Cuillandre détaille les quantités commandées depuis le début de la crise du coronavirus :

  • 450.000 puis 150.000 masques chirurgicaux et FFP2 pour les professionnels de santé.
  • 28.000 masques en tissu pour les personnels municipaux.
  • 420.000 masques en tissu pour les habitants de la métropole dont 100.000 en kits.

Les services municipaux ont pris le soin de passer commande auprès de plusieurs fournisseurs, mais les délais sont longs. A ce jour, environ 60.000 masques grand public sont arrivés. Des livraisons sont prévues chaque semaine jusqu'à la fin du mois de juin. 

La distribution a débuté la semaine dernière auprès des personnes les plus vulnérables, jugées prioritaires. Pour les autres, il faudra encore patienter quelques semaines. Fin juin au plus tard, chaque Brestois devrait avoir reçu deux masques.

100.000 masques confectionnés à Brest

Pour accélérer, la ville a réussi en quelques semaines à créer une chaîne de production reposant en grande partie sur des bénévoles. 300 couturières et couturiers ont accepté de mettre la main à la pâte pour confectionner des masques à partir de kits homologués. Les bénévoles travaillent principalement de chez eux, mais des ateliers ont aussi été installés dans des centres sociaux comme Pen Ar Creac'h et dans des lycées (Jules Lesven et La Croix Rouge). La mairie centralise ensuite les stocks pour toute la métropole. 100.000 masques cousus par des petites mains brestoises sont attendus.

Au total, la ville de Brest a investi plus de deux millions d'euros dans l'achat des masques et autres protections contre le virus.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu